www.faune-champagne-ardenne.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
Actus, infos et statistiques
 - 
Actualités
 - 
Sur votre agenda
  Informations
  Statistiques
Cartes et synthèses
Enquêtes et publications
 - 
Bilans d'activité
 - 
Comptage hivernal d'oiseaux d'eau (WI)
 - 
Une ZNIEFF près de chez vous ? Découvrez, inventoriez !
 - 
Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)
 - 
Faune Champagne-Ardenne Info
 - 
Observatoire régional de l'avifaune
 - 
Programme STOC EPS
  L'oiseau de l'année
    - 
Le Grèbe huppé 2019
    - 
Le Corbeau freux 2018
    - 
L'Hirondelle de fenêtre 2017
Amphibiens & reptiles
Cigales
Odonates (libellules)
Bourdons
 - 
Le projet d'atlas
 - 
Les espèces du Grand Est
 - 
Comment participer ?
Orthoptères
Papillons de jour
Utilisation du site
NaturaList
Les autres sites VisioNature
Les liens

Actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 351
 
mercredi 14 avril 2021
Pourquoi enregistrer ma trace sur NaturaList ?

Lorsque l’on saisit ses observations sous forme de liste complète en temps réel, sur un point d’observation fixe ou lors d’un parcours pédestre, on pointe la position des animaux observés. Leur distance par rapport à l’observateur est un paramètre important pour certaines analyses statistiques, qui permettent d’estimer des densités de peuplement ou d’évaluer la détectabilité des espèces.

Or, votre localisation précise est une donnée personnelle. Elle entre donc dans le champ du Règlement général sur la protection des données personnelles. C’est la raison pour laquelle, nous demandons votre consentement pour la collecter et l’utiliser. Cette information ne sert évidement qu’à étudier les peuplements d’animaux et pas vos propres déplacements. Elle reste dans le système et n’est accessible qu’aux coordinateurs de suivi, détenteurs de droits particuliers.

Visualiser plus précisément vos observations

Pour vous, enregistrer la trace permet d’accéder à vos observations de façon beaucoup plus intéressante. Ainsi, vous pouvez visualiser la position de toutes les espèces autour de votre point d’observation, le long de votre cheminement ou de votre transect papillons par exemple.

posté par Julien Rougé
 
lundi 12 avril 2021
Du neuf au menu de NaturaList !

La dernière mise à jour de NaturaList offre de nouvelles opportunités pour une utilisation plus fluide. Le menu général (bouton + en bas à droite) propose désormais un module de saisie dédié aux EPOC et, pour ceux qui y contribuent, à l’enquête LIMAT.

Si LIMAT et EPOC-ODF sont des protocoles particuliers, qui nécessitent une prise de contact avec les coordinateurs locaux de ces enquêtes, le module de saisie EPOC peut, quant à lui, être utilisé quand et où vous voulez.

Il permet de pointer toutes les observations effectuées sur un point fixe pendant cinq minutes. Trois nouveautés rendent ce mode de saisie plus rapide et plus facile à utiliser sur le terrain :

  • trois cercles concentriques de 50, 100 et 150 m de rayon facilitent le positionnement des données sur la carte ;
  • le téléphone vibre au bout de 5 minutes pour indiquer la fin du temps du point d’écoute ;
  • des icônes accélèrent la saisie des principaux codes de reproduction :

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/Coderognnumrot.PNG

Leur signification est la suivante :

1)      Mâle chanteur (ou cris de nidification) en période de reproduction (code 2) ;

2)      Individu de sexe indéterminé ;

3)      Mâle (renseigne le détail de l’observation) ;

4)      Femelle (renseigne le détail de l’observation) ;

5)      Couple observé dans un habitat favorable durant la saison de reproduction (code 3) ;

6)      Parades nuptiales ou accouplement ou échange de nourriture entre adultes (code 5) ;

7)      Fréquentation d’un site de nid potentiel, distinct d'un site de repos (code 6) ;

8)      Signes ou cris d’inquiétude d’un individu adulte (code 7) ;

9)      Construction d’un nid, creusement d’une cavité (code 9) ;

10)   Jeunes fraîchement envolés (espèces nidicoles) ou poussins (espèces nidifuges) (code 12) ;

11)   Adulte entrant ou quittant un site de nid (incluant les nids situés trop haut ou les cavités et nichoirs, le contenu du nid n’ayant pu être examiné) ou adulte en train de couver (code 13) ;

12)   Adulte transportant des sacs fécaux ou de la nourriture pour les jeunes (code 14) ;

13)   Nid avec adulte vu couvant ou contenant des œufs (code 15).

Attention : pour les icones 5 et 6, ce sont les couples qui sont quantifiés et non les individus. Ainsi, un effectif de 1 se réfère à 1 couple et renseignera automatiquement 1 mâle et une femelle. Un effectif de 2 indiquera la présence de 2 mâles et 2 femelles.

N’oubliez pas d’enregistrer la trace. Cela permet de calculer la distance entre l’observateur et les oiseaux, un élément important pour les analyses statistiques des EPOC. Le Règlement général sur la protection des données personnelles impose votre accord pour collecter votre propre géolocalisation.

Enfin, depuis le début de l’année, 4 356 EPOC ont été effectuées. Bravo aux participants à ce programme et merci à tous ceux qui se lancent dans ce mode de collecte d’information, chaudement recommandé par Faune-France.  

Remarque : ce nouveau développement n'est pour le moment disponible que pour la version Android de NaturaList.

posté par Julien Rougé
 
lundi 29 mars 2021
Une ZNIEFF près de chez vous ? Découvrez, inventoriez !

Une ZNIEFF près de chez vous ? Découvrez, inventoriez !

 

Une ZNIEFF... qu'est-ce que c'est ?

Lancé en 1982, l'inventaire des Zones Naturelles d'Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) a pour objectif d'identifier et de décrire, sur l'ensemble du territoire national, des secteurs de plus grand intérêt écologique abritant la biodiversité patrimoniale dans la perspective de créer un socle de connaissance mais aussi un outil d'aide à la décision (protection de l'espace, aménagement du territoire).

On distingue deux types de ZNIEFF  :

  • les ZNIEFF de type I : espaces homogènes écologiquement, définis par la présence d'espèces, d'associations d'espèces ou d'habitats rares, remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel régional. Ce sont les zones les plus remarquables du territoire ;
  • les ZNIEFF de type II : espaces qui intègrent des ensembles naturels fonctionnels et paysagers, possédant une cohésion élevée et plus riches que les milieux alentours.

L'inventaire des ZNIEFF concerne l'ensemble du territoire français : métropole et territoires d'Outre-Mer, milieux continental et marin.

Une modernisation nationale (mise à jour et harmonisation de la méthode de réalisation de cet inventaire) a été lancé en 1995 afin d'améliorer l'état des connaissances, d'homogénéiser les critères d'identification des ZNIEFF et de faciliter la diffusion de leur contenu. En 2016, ce chantier de modernisation de l'inventaire des ZNIEFF est arrivé à son terme.

Il reste cependant des espaces remarquables à décrire, des espèces à inventorier et les milieux naturels ne cessent d'évoluer. Pour ce faire, en accord avec les acteurs du programme, l'inventaire des ZNIEFF devient continu sur les zones et permanent sur le territoire national. Un nouveau guide méthodologique du programme, achevé en 2014 et diffusé sur l'INPN en 2016, permet donc une évolution plus opérationnelle de cet inventaire.

Cet inventaire est devenu aujourd'hui un des éléments majeurs de la politique de conservation de la nature. Il doit être consulté dans le cadre de projets d'aménagement du territoire (document d'urbanisme, création d'espaces protégés, élaboration de schémas départementaux de carrière...).

 

Ou trouver l'information de chaque ZNIEFF ?

Chaque ZNIEFF est décrite dans une fiche détaillée accessible en ligne, via un permalien.

Ex.https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/210000639

Ces informations comprennent plusieurs rubriques décrivants les divers intérêts du site, ainsi que une liste des espèces observées.

Cette liste d'espèces est scindée en deux :

  • Les espèces dites déterminantes : il s'agit des espèces les plus remarquables ou patrimoniales, qui ont permis de délimiter la ZNIEFF

Pour chaque espèce est enregistrée l'ancienneté des observations, avec la première année et la dernière année d'observation (champs "Pér. d'obs.: Min et Max"). Pour les oiseaux, ne sont intégrées que les données avec indices de reproduction.

Cette information est importante, car une ZNIEFF ne peut être justifiée que si les observations d'espèces qui la caractérisent ne sont pas trop anciennes ! Etoffer, et maintenir à jour cette liste des espèces déterminantes est donc une notion importante.

  • Les autres espèces : le cas échéant, une liste d'espèces complémentaires est renseignée.

 

Comment localiser une ZNIEFF ?

Il existe plusieurs méthode pour visualiser le périmètre d'une ZNIEFF.

  • Dans chaque fiche, dans le menu "description", une carte est visible. Si vous cliquez sur cette carte, vous accédez alors au visualiseur et pouvez compléter votre analyse en modifiant le fond de carte par exemple.
  • Dans le geoportail, vous pouvez afficher les couches ZNIEFF I et ZNIEFF II. Celles-ci sont disponibles dans le menu Cartes (en haut à gauche), dans la rubrique : DONNEES THEMATIQUES / Développement durable, énergies / Espaces protégés.
  • Une couche simplifiée est accessible dans le visualiseur googlemaps ci-dessous. En cliquant sur une ZNIEFF, vous faites apparaitre son permalien : il vous suffit de cliquer dessus pour afficher la fiche de la znieff.

Les ZNIEFF de Champagne-Ardenne ont été divisées en trois catégories :

  • Les ZNIEFF de priorité "très forte" (rouge) et "forte" (orange) : il s'agit des ZNIEFF pour lesquelles l'information sur les espèces est la plus ancienne (parfois même inexistante pour certains groupes faunistiques). Ce sont les ZNIEFF à parcourir en priorité.
  • Les ZNIEFF de priorité "moindre" (jaune) sont nettement plus visitées, et leurs observations plus régulièrement mises à jour.

Comment participer à l'amélioration des connaissances ?

Vous pouvez participer de la manière la plus simple qui soit :

- choisissez d'orienter, à la période de votre choix, une ou plusieurs de vos sorties naturalistes dans l'une ou l'autre des ZNIEFF très priotaires/ prioritaires proches de chez vous ;

- lors de ces sorties, simplement, enregistrer dans www.faune-champagne-ardenne.org le maximum d'observations, et les listes d'espèces les plus complètes, réalisées dans le périmètre de chaque ZNIEFF ;

- si vous avez un peu plus de temps, n'hésitez pas à consulter préalablement la fiche descriptive de la ZNIEFF, puis essayez de cibler vos inventaires vers les espèces déterminantes citées dans la fiche, de manière à actualiser leurs présences ;

- enfin, si vous découvrez des observations d'espèces déterminantes en périphérie de la ZNIEFF, n'oubliez pas de les enregistrer également : elles seront utiles en cas de révision du périmètre de la ZNIEFF.

Mais pour quoi faire ?

Toutes les observations enregistrées dans les ZNIEFF seront analysées en fin d'année. Elles seront intégrées dans les fiches ZNIEFF, permettant ainsi d'actualiser les listes d'espèces avec des données plus récentes, mais aussi avec l'ajout de nouvelles espèces. Chaque ZNIEFF actualisée offre un porter à connaissance permettant de valoriser la prise en compte de ces sites remarquables dans l'aménagement du territoire.

Qui sera l'heureux(se) gagnant(e) ?

L'analyse des observations saisies au 15 septembre 2021 permettra d'identifier l'observateur/trice ayant réussi à enregistrer la plus longue liste d'espèces dans une ZNIEFF prioritaire lors de cette saison 2021 !
Un classement sera réalisé et un lot sera à gagner pour le meilleur !

Alors on compte sur vous, à vos jumelles et filets à insectes et bonnes observations !

 

Pour toutes questions, n'hésitez pas à contacter Aurélien Deschatres (aurelien.deschatres@lpo.fr)

posté par Julien Rougé
 
mercredi 10 mars 2021
Oiseaux
Homologation nationale : deux espèces entrent dans la liste

Créé en 1983, le Comité d'Homologation National (CHN) a pour fonction de centraliser les observations d'espèces occasionnelles en France, d’en garantir la fiabilité et de mettre ces informations à la disposition de tous. Pour cela, le CHN effectue un examen de chaque donnée d’espèces rares sur la base d’une fiche descriptive rédigée par le ou les observateurs. Chaque donnée homologuée est ensuite publiée dans le rapport annuel du CHN (dans la revue Ornithos) et peut donc servir de référence à la communauté ornithologique française et internationale.

En 2021, deux espèces ont été ajoutées à la liste des taxons homologables au niveau national : le Goéland à bec cerclé et la Pie-grièche à poitrine rose.

Le Goéland à bec cerclé, d’origine américaine, semble devenir moins régulier en Europe occidentale et en France. Les observations de ce laridés réalisées après le 1er janvier 2021 doivent être transmises au CHN. En Champagne-Ardenne, cette espèce n'a été mentionnée qu'à 2 reprises la même année (1997) dans le nord des Ardennes (archives ReNArd).

Autrefois largement répandue en France, y compris en Champagne-Ardenne (où l'espèce était d'ailleurs notée comme la plus commune des pies-grièches dans la Marne et l'Aube !) la Pie-grièche à poitrine rose ne semble plus nicher en France depuis 2019. Toutes les observations sont désormais homologables rétroactivement à partir du 1er janvier 2020. La dernière observation en Champagne-Ardenne remonte à 2013 (CUBAIXO A.).

Dans l’attente du module CHN, en cours de développement sur Faune-France, merci de transmettre vos fiches descriptives directement au CHN.

Photo : Pie-grièche à poitrine rose (MORVAN C.)

posté par Julien Rougé
 
vendredi 26 février 2021
Oiseaux
Attention aux codes atlas précoces et paramétrage de l'application Naturalist

L'ajout d'un code atlas à une observation est capitale pour identifier le potentiel nicheur d'une espèce à un endroit donné. Nous remercions donc tous ceux qui utilisent ces codes pour enrichir leurs observations.

En revanche, l'ajout de codes atlas trop précoces peut surestimer le potentiel nicheur d'une espèce. C'est pourquoi, dans la plupart des cas, il est conseiller d'attendre que Faune Champagne-Ardenne (FCA) vous propose automatiquement d'attribuer un code atlas à votre observation. En effet, à cette époque par exemple, de nombreux oiseaux sont encore en migration. Pour autant, ces derniers ne se privent pas de chanter (comme les pinsons, les pouillots etc.) ou de visiter des cavités (mésanges par exemple) voire même de s’accoupler (couples de canards en formation mais qui ne nichent pas chez nous).

Soyez donc vigilant et n'hésitez pas à être exigeant en cette période de l'année pour attribuer des codes atlas.

En outre, pour celles-et-ceux qui utilisent l'application Naturalist, veillez à bien paramétrer votre application en utilisant la liste des espèces locales. Pour cela rendez-vous dans "Préférences" puis "Liste des espèces" (dites OK pour la synchronisation, vos listes seront alors à jour). Une fois la synchronisation terminée, chercher l'onglet "Oiseaux". Si le site "www.faune-champagne-ardenne.org" n'est pas mentionné en dessous, taper sur Oiseaux puis "Liste d'un site web de référence" et sélectionner "www.faune-champagne-ardenne.org".

Ainsi, des codes atlas vous seront automatiquement proposés à la bonne période, correspondant à l'activité reproductrice classique de l'espèce dans notre région.

Pour la connaissance, merci et à bientôt sur Faune Champagne-Ardenne

Photo : Pouillot véloce (Alain FOURMANN)

posté par Julien Rougé
 
jeudi 11 février 2021
Oiseaux
Premiers chiffres de la participation au comptage hivernal des oiseaux des jardins 2021

Plus de 420 jardins ont participé à cette édition hivernale 2021 ! Cette mobilisation importante reste proche de celle de 2020 durant laquelle près de 500 jardins avaient contribué.

D’après nos premières estimations, le Moineau domestique apparait comme étant l’espèce la plus mentionnées dans les inventairesmais également la plus nombreuse (plusieurs milliers d’individus). La Mésange charbonnière arrive en 2e position. Le Merle noir et la Mésange bleue se disputent la 3e place, le merle étant davantage mentionné tandis que les Mésanges bleues sont plus nombreuses.

Des espèces peu communes ont été observées : Bergeronnette des ruisseaux, Bruant zizi, Pic épeichette ou encore la Mésange huppée.

Merci à nouveau pour votre mobilisation !

Photo : Moineaux domestiques (Denis Fourcaud)

posté par Julien Rougé
 
jeudi 11 février 2021
Nouveau numéro de Faune Champagne-Ardenne info !

Consulter le n°20

et/ou retrouver tous les numéros "cliquer ici"

posté par Julien Rougé
 
mercredi 10 février 2021
Oiseaux
STOC, SHOC, EPOC : un webinaire pour tout savoir sur le suivi des oiseaux communs

La LPO et le MNHN organisent le webinaire « Suivi des Oiseaux communs », les 8 et 9 mars 2021 de 18h à 20h.

Par le biais d'interventions de coordinateurs nationaux et régionaux et de participants, ce webinaire présente les différents programmes de suivi de l’avifaune (STOC, STOM, SHOC, EPOC, Observatoire rapaces), mais aussi leur fonctionnement et leur complémentarité.

 

[Plus d'info]

[S’inscrire]

posté par Aymeric Mionnet
 
mercredi 27 janvier 2021
Oiseaux
30 & 31 janvier 2021 - week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Le prochain comptage hivernal des Oiseaux des jardins aura lieu les 30 et 31 janvier 2021. En France, l’évènement est coordonné conjointement par la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN). En 2019, ce sont plus de 10 600 jardins qui avait participé dans toute la métropole pour plus de 373 000 oiseaux comptabilisés ! En Champagne-Ardenne, l’année 2020 apparaissait comme un record de participation avec plus de 500 jardins participants au cours du week-end !

Pour participer :

Quand ? Samedi 30 ou dimanche 31 janvier 2021.

Où ? Dans votre jardin (balcon, jardin, parc municipal...) qui aura été préalablement décrit sur www.oiseauxdesjardins.fr (ou sur www.faune-champagne-ardenne.org)

Comment ? Il s’agit d'identifier et de dénombrer durant une heure tous les oiseaux de son jardin. On ne retient, pour chaque espèce, que le chiffre maximal d'oiseaux observés simultanément et uniquement présents durant la période d'observation. Par exemple, si vous observez 3 Mésanges bleues, puis 4 puis 2, notez 4 (le maximum et non un cumul)

Qui ? Tout le monde peut participer, débutants comme experts (attention, certaines espèces sont délicates à identifier ou sont absentes en hiver).

Pour tout éventuel problème technique, nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions !

L’animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

posté par Julien Rougé
 
jeudi 14 janvier 2021
Papillons de jour
Ouverture des écotypes de Phengaris (Maculinea) alcon sur FCA

Autrefois réunis en un seul est même taxon (« Phengaris alcon écotype alcon ou rebeli »), il est désormais possible de dissocier les deux écotypes (ou sous-espèces) pour chacune de vos observations à venir mais aussi pour celles que vous auriez déjà transmises.

Ainsi, en fonction du milieu et/ou des plantes hôtes utilisées, nous vous recommandons de saisir/modifier vos observations en :

  • Azuré des mouillères Phengaris alcon écotype alcon, qui se reproduit dans les prairies humides ou marécageuses ainsi que dans les tourbières et qui pond sur la Gentiane pneumonanthe ;
  • Azuré de la croisette Phengaris alcon écotype rebeli, qui est un hôte typique des prairies et pelouses sèches (savarts) voire des lisières forestières thermophiles où pousse la Gentiane croisette.

Merci par avance pour les modifications ainsi que pour vos futures observations !

Photo : Phengaris alcon écotype rebeli observé sur un savart champenois

posté par Julien Rougé
 
mardi 5 janvier 2021
Oiseaux
Oiseaux rares : Arrêt du Comité d’Homologation Régional (CHR)

Le Comité d’Homologation Régional de Champagne-Ardenne avait été créé dans les années 1980 par Christian RIOLS dans le cadre d’une dynamique nationale visant à authentifier et recenser les observations d’oiseaux occasionnels.

L’essor de l’ornithologie associative de terrain, l’amélioration des ouvrages d’identification et du matériel optique ont conduit les observateurs à signaler de nombreuses espèces rares dans la région, pour lesquelles une validation était nécessaire.
Depuis une dizaine d’année, l’essor des bases de donnée en ligne comme Faune Champagne-Ardenne (FCA) ont permis de collecter une multitude de données (souvent munies de photos) et d’affiner les connaissances sur ces espèces occasionnelles. C’est dans ce contexte d’amélioration des connaissances, qu’il a été décidé, comme dans diverses régions, de mettre fin au Comité d’Homologation Régional. Celui-ci a donc fusionné au 1er janvier 2021 avec le Comité de Validation de la base FCA.

Nous invitons les observateurs de FCA , dont le nombre est en croissance continuelle, à accompagner leurs données d’espèces occasionnelles d’un minimum d’informations (description du plumage, de la silhouette, du comportement…) et si possibles de photos.

La LPO remercie les membres et secrétaires successifs du CHR pour le travail conséquent mené depuis près de 40 ans.

Yohann BROUILLARD, secrétaire du CHR de 2007 à 2020

Photo : Bruant des neiges (Jean-Philippe COUASNÉ), une espèce anciennement soumise à homologation et dont les observations continueront à faire l'objet d'une attention particulière de la part de l'ensemble des validateurs de FCA

posté par Julien Rougé
 
mardi 8 décembre 2020
Oiseaux
Nidifications remarquables de l’année 2020 en Champagne-Ardenne

Malgré le confinement printanier, l’année 2020 fournit un lot de nouvelles espèces nicheuses et de nidifications remarquables assez conséquent pour la Champagne-Ardenne. La découverte la plus inattendue est sans conteste l’Elanion blanc, nouveau reproducteur en Champagne Crayeuse (N. Issa). Première reproduction régionale contemporaine aussi pour le Circaète dans le Barséquanais faisant suite à plusieurs années avec des données en période de reproduction. C’était dans cette région déjà que l’espèce avait niché pour la dernière fois en Champagne-Ardenne en 1967. Un jeune potentiellement issu de ce couple est même sauvé par le centre de soins de Soulaines après avoir été retrouvé blessé à la mi-septembre (Y. Brouillard & al). La reproduction de la Sterne naine est enfin prouvée de manière certaine après des présomptions en 2018 sur le même site (B. Théveny, D. Donot & al) et un cas très probable en 2017 sur la vallée de la Seine. Nicheur irrégulier sur le Plateau ardennais depuis la fin des années 90, le Harle bièvre vient de franchir une nouvelle étape cette année avec la reproduction sur la vallée de la Marne à Saint-Dizier (Sébastien Porés). Après des cas de cantonnement sans lendemain d’un mâle adulte en 1990 dans les Ardennes et d’un mâle immature en 2012 dans la Marne, un nouveau mâle surnuméraire de Busard pâle au sein d’un couple de Busard cendré (P. Roux & al) s’est établi à la limite de l’Aube et de la Marne.  L’installation de la Guifette moustac sur les étangs d’Outines se confirme :  comme en 2019, une vingtaine de couples nicheurs ont édifié leur nid sur les nénuphars (B. Théveny, Y. Maupoix & al). C’est sur ce même site que le Canard siffleur s’était reproduit pour la première fois en France en 2019. Le couple a réitéré cette année : la femelle a élevé 2 jeunes à l’envol (B. Théveny, F. Millot & al). Année de la confirmation également pour le Pygargue à queue blanche, reproducteur pour la deuxième année consécutive (B. Fauvel & al). L’année est également remarquable pour 2 rallidés : le Râle des genêts avec 38 mâles chanteurs, effectif qui n’avait pas été atteint depuis 2016 et la Marouette poussin qui avec 3 mâles chanteurs (R. Hanotel & D. Donot) bat son record de présence. Année exceptionnelle pour la Cisticole également : 6 mâles chanteurs, du jamais vu ! (A. Cubaixo, V. Ternois, L. Thery, R. Berlot, A. Salmon, G. Lefevre, O. Matton & al). D’autres données remarquables complètent ce panorama : 4 nouveaux sites de nidification de Guêpier d’Europe (F. Lepage, Y. Brouillard, S. Porés, & B. Fauvel), première reproduction du Grand Corbeau en Haute-Marne (P. Demorgny et R. Vila), installation du Grèbe à cou noir sur l’étang de la Horre (B. Fauvel & al), une nichée de Sarcelle d’été et 2 de Sarcelle d’hiver autour à proximité du lac du Der (B. Théveny & A. Mionnet), progression de l’Oie cendrée avec pas moins de 10 nichées répertoriées entre les Ardennes, la Marne et l’Aube (B Fauvel, R. Hanotel, B. Théveny, M. Mabilleau, L. Gizart & Q. Hallet), nouveau cas de nidification de la Grande Aigrette avec 2 nids sur le lac du Der (F. Millot).

Photo : Busard pâle (Patrick Roux)

posté par Julien Rougé
 
jeudi 26 novembre 2020
Nouveau numéro de Faune Champagne-Ardenne info !

Consulter le n°19

et/ ou retrouver tous les numéros "cliquer ici"

posté par Julien Rougé
 
vendredi 20 novembre 2020
Oiseaux
Parution des fascicules 1 et 2 de Ciconia 2020 avec les actes du colloque de Montier-en-Der

Les actes du 5e colloque d’ornithologie du Grand Est, qui s’est tenu les 30 novembre et 1er décembre 2019 à Montier-en-Der, viennent de paraître dans un numéro double spécial de Ciconia.

Voici le sommaire :

 

A. SALVI - La Grue cendrée Grus grus en France et particulièrement 

     dans le Grand Est. Quarante années d’étude

 

Y. MULLER - Vingt années de suivi de la Chevêchette d’Europe 

     Glaucidium passerinum dans les Vosges du Nord. Situation de l’espèce dans le Grand Est

 

A.  LEHALLE - Les mésanges auxiliaires de la lutte contre les chenilles

      processionnaires du pin et du chêne

 

G. REUTER & J.-P. JACOB - Le déclin majeur du Tarier des prés

     Saxicola rubetra  en Belgique et les mesures agro-environnementales

     mises en place pour sa sauvegarde

 

S. GAILLARD, T. TOURNEBIZE & J. SOUFFLOT – Stationnements

     postnuptiaux de la Cigogne noire Ciconia nigra sur les grands lacsde Champagne

 

      C. DRONNEAU - L’Engoulevent d’Europe Caprimulgus europaeus en 

           forêt de Haguenau 17 ans après la tempête Lothar et évolution historique de son statut en Alsace 

 

M. DELIGNY & L.-K. JEAN - Pie-grièche grise Lanius excubitor et 

     Pie-grièche à tête rousse Lanius senator dans le Grand Est : état récent 

     des populations et actions de préservation

 

J.-J. PFEFFER - Estimation des effectifs nicheurs du Pipit farlouse 

     Anthus pratensis dans les Hautes Vosges

 

V. MICHEL, J.-Y. MOITROT & Y. MULLER - Statut nicheur du Grèbe huppé Podiceps cristatus dans le Grand Est en 2019.

     Résultats de l’enquête « oiseau de l’année »

     

N. HARTER - La Chouette de Tengmalm Aegolius funereus dans les Ardennes

 

Il est possible de le commander au prix de 15 euros, port compris, auprès de Yves Muller, 32 rue des chalets, 57230 Eguelshardt (chèque à l’ordre de LPO – Ciconia)... Ou de s’abonner à la revue au prix de 20 euros pour 3 fascicules annuels.

Bien cordialement

Yves Muller

posté par Julien Rougé
 
jeudi 16 juillet 2020
Mammifères
Mission hérisson, c’est parti !

En 2020, le Hérisson d'Europe est à l'honneur. À cette occasion, la LPO, relayée par ses partenaires associatifs, lance un nouvel observatoire national : la Mission hérisson.

Cette enquête participative a pour objectif de déterminer la tendance de la population, indicateur qui nous manque actuellement cruellement.

Pour y participer, il suffit de se doter d’un tunnel à empreintes, de le poser 5 nuits dans le site de son choix, de l'appâter avec quelques croquettes, d'enduire les tampons d'encre naturelle et de disposer deux feuilles de papier à chaque entrée du tunnel. Facile !

À partir de là, tout petit gourmand ou tout petit curieux laissera la trace de son passage. Chaque matin, vous pourrez jouer les inspecteurs et déterminer quelles espèces ont emprunté votre tunnel durant la nuit. En cas de doute, la communauté des experts de la mission vous aidera dans vos déterminations.

Pour transmettre vos résultats, pas besoin de saisie compliquée. Il suffit de faire un cliché des pages d'empreintes et de les poster sur le site dédié, développé en partenariat avec Mosaic, centre de compétence du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'Université de la Sorbonne.

Si vous acceptez la Mission Hérisson, rendez-vous sur https://missionherisson.org

posté par Julien Rougé
 
mercredi 15 juillet 2020
Oiseaux
2021 : lancement du prochain Atlas des Oiseaux de France !

Depuis la parution de l’Atlas des Oiseaux de France métropolitaine en 2015 (données de 2005-2012), l'avifaune a sensiblement évolué. A titre d'exemple, la Pie-grièche à poitrine rose ne semble plus être nicheuse en France. A l'inverse, l'Ibis falcinelle fait preuve d'un fort dynamisme au-delà de son bastion méditerranéen. Il semble donc important d’actualiser aujourd’hui nos connaissances.

Sous l’égide d’un Comité scientifique animé par la LPO et regroupant associatifs et chercheurs, émerge le projet d’un nouvel Atlas des Oiseaux de France. Il couvrira la période 2021-2024. Ses principaux objectifs sont de cartographier la répartition des différentes espèces d’oiseaux à l’échelle nationale, en période de nidification et d'hivernage, mais également d'améliorer l’estimation des tailles de populations. Cette information fait actuellement défaut pour près de 60% des espèces de l'avifaune nicheuse.

A l'occasion de cet ambitieux projet, dont les départements et territoires d’outre-mer font partie intégrante, l’ensemble des contributeurs de Faune-France seront mis à contribution par l’intermédiaire de leurs observations quotidiennes. Les données collectées sous forme de listes complètes, plus riches d'information, seront largement privilégiées dans les analyses envisagées.

Courant de l’automne, la méthode de prospection sera présentée, notamment par le biais de vidéos. Dans l'attente, un premier document décrit sommairement ce nouveau projet d'Atlas des oiseaux de France.

Légende de l'image : depuis l'Atlas de 2012, la répartition de nombreuses espèces a sensiblement évolué. C'est le cas de celle de la Spatule blanche. Le nouvel Atlas des oiseaux de France permettra de dresser un nouvel état des lieux. © Philippe Jourde

posté par Julien Rougé
 
vendredi 19 juin 2020
Hyménoptères
Atlas des bourdons en Grand-Est - besoin d'aide !

Dans le cadre du Plan Régional d'Actions Grand-Est Terre de pollinisateurs porté par la Société Lorraine d'Entomologie, et animé par Anne Vallet, nous vous proposons de participer à l'Atlas des bourdons du Grand-Est !

Sans protocole contraignant (voir document joint), votre participation sera la moins chronophage possible et pourra se faire lors de vos activités de terrain !

Afin de commencer à combler ces lacunes, un inventaire des bourdons à l'échelle régionale Grand-Est a été initié. Vu que peu de données existent, n'importe quel secteur prospecté apportera beaucoup d'informations !

Nul besoin de connaissances particulières, il suffit de collecter des spécimens de ces abeilles trapues et velues et nous les faire parvenir pour que l'on puisse les faire identifier par des spécialistes (cf. document joint). L'identification délicate des bourdons nécessite l'observation de critères à la loupe binoculaire.

Pour toute question, contactez Anne Vallet (avallet2@orange.fr) ou Arnaud Lestage (arnaud.lestage@yahoo.fr).

Merci par avance pour vos contributions.

Document à télécharger :  Conseils pour la récolte
posté par Julien Rougé
 
vendredi 19 juin 2020
Atlas de Biodiversité Communale sur le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient

Depuis début mars 2020, et ce durant trois ans (2020-2022), le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient s’est engagé dans la réalisation d’un Atlas de Biodiversité Communale (ABC) tout en impliquant les partenaires associatifs du collectif Faune-Champagne-Ardenne. Ce projet est financé par l’Office Français de la Biodiversité.

Les objectifs de l’ABC sont les suivants : développer, créer, partager la connaissance sur la biodiversité des communes, adapter sa diffusion afin qu’elle soit accessible à tous, mobiliser les élus, les habitants et les scolaires (sciences participatives) …

Le territoire ciblé correspond aux 22 communes faisant partie du Parc et de la Communauté de communes des Lacs de Champagne (partenaire du projet), au nord-est du Parc (dans le Briennois).

Pour découvrir le projet, vous pouvez consulter :

Habitants du Parc, vous pouvez devenir acteurs du projet ! Aidez-nous à mettre en place des actions répondant à vos attentes en répondant à ce questionnaire :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSceIDJNXBFB6Wvsn5i1c5EttSGJ0zQXl0MfpUHqr5y09nyK4A/viewform?usp=pp_url

Merci !

Les 22 communes du projet : Blaincourt-sur-Aube, Brienne-la-Vieille, Brienne-le-Château, Dienville, Épagne, Hampigny, Juvanzé, Lassicourt, Lesmont, Maizières-lès-Brienne, Mathaux, Molins-sur-Aube, Pel-et-Der , Perthes-lès-Brienne, Précy-Notre-Dame, Précy-Saint-Martin, Radonvilliers, Rosnay l'Hôpital, Saint-Christophe-Dodinicourt, Saint-Léger-sous-Brienne, Unienville, Vallentigny.

posté par Julien Rougé
 
mardi 9 juin 2020
24 heures de la biodiversité 2020 : Pnr de la Montagne de Reims

Nous avons le plaisir de vous informer que l’édition 2020 des 24h de la Biodiversité en Champagne-Ardenne est maintenue le week-end du 13 et 14 juin 2020 ! Pour rappel, les 24h de la Biodiversité ont pour but de regrouper des naturalistes de tous horizons afin d’améliorer les connaissances d’un territoire. La méthode est simple : j’observe, puis je note (idéalement sur Faune-Champagne-Ardenne ou directement sur le terrain via l’application Naturalist’ pour la faune). Par la suite, un bilan présentant la liste des espèces contactées et les faits marquants est édité par les structures organisatrices (Parc naturel régional de la Montagne de Reims et LPO Champagne-Ardenne).

ORGANISATION EN 2020

Les 24h de la Biodiversité constituent classiquement un moment de convivialité et de partage. Le contexte particulier de cette année nous a contraints de modifier la formule habituellement proposée. Afin de faciliter le recueil de vos souhaits, des responsables de groupe ont été identifiés. Ces responsables de groupe sont couplés à un ou plusieurs secteurs ainsi qu’à une date (samedi 13 ou dimanche 14 juin) et un créneau horaire (matin et/ou après-midi).

POUR PARTICIPER

Consulter les rendez-vous proposés dans la liste ci-dessous et envoyer un mail à julien.rouge[at]lpo.fr en précisant le ou les secteur(s) ainsi que la ou les date(s) souhaité.e.s. Vous recevrez par la suite le contact du responsable du groupe concerné vous permettant de vous inscrire auprès de celui-ci.

Si aucun des rendez-vous ci-dessus ne vous convient ou que les groupes sont complets, vous avez toujours la possibilité de choisir un secteur non réservé. Pour vous aider à choisir un secteur, utilisez la carte suivante : « cliquer ici » (possibilité de cliquer sur un secteur pour télécharger une carte plus détaillée) puis envoyez un mail à julien.rouge[at]lpo.fr pour faire part de votre choix.

RENDEZ-VOUS PROPOSÉS

SAMEDI 13 JUIN

Secteur Avenay-Val-d’Or / Mutigny et secteur Cumières (toute la journée, possibilité de participer le matin et/ou l’après-midi)

Secteur Romery / Cormoyeux et secteur Courtagnon / Nanteuil-la-Forêt (toute la journée, possibilité de participer le matin et/ou l’après-midi)

DIMANCHE 14 JUIN

Secteur Ville-en-Selve / Fontaine-sur-Ay (toute la journée, possibilité de participer le matin et/ou l’après-midi)

Secteur Bouzy / Ambonnay et secteur Saint-Imoges (le Vertin) (toute la journée, possibilité de participer le matin et/ou l’après-midi)

COMMENT CELA VA-T-IL SE DÉROULER ?

Une fois que vous aurez contacté un responsable de groupe pour vous inscrire, ce responsable vous communiquera un lieu ainsi qu’un horaire de rendez-vous. L’organisation sur place se fera en fonction des choix et des envies de chacun.

Par la suite et en fonction de votre organisation, il faudra transmettre vos observations naturalistes (idéalement sur Faune-Champagne-Ardenne ou directement sur le terrain via l’application Naturalist’ pour la faune).

Si vous le souhaitez, il sera également possible de partager vos photos, infos, anecdotes via une plateforme gratuite d’échange (informations à venir).

Dans l’éventualité où la météo ne serait pas favorable, les responsables de groupe pourront annuler les rendez-vous. Il sera alors possible de décaler votre rendez-vous au week-end suivant si vous le souhaitez.

Un grand merci pour votre participation.

 

Événement organisé par le Parc naturel régional de la Montagne de Reims, la LPO Champagne-Ardenne et Odonat Grand Est.
Avec le soutien de la DREAL Grand Est.

posté par Julien Rougé
 
vendredi 29 mai 2020
Oiseaux
Comptage printanier des oiseaux des jardins 2020

Samedi 30 et dimanche 31 mai 2020, c’est le comptage printanier des Oiseaux des jardins ! Nous espérons que vous serez nombreux à y participer.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi, soit le dimanche puis d’enregistrer ses observations sur le site Oiseaux des jardins ou Faune-Champagne-Ardenne.

Tout comme le comptage des oiseaux en hiver, il permettra d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs durant la saison de reproduction.

Comment faire ?

  • Choisir un jour de comptage, soit le samedi 25, soit le dimanche 26.
  • Trouver le lieu ! Idéalement un jardin, public ou privé, pas d’importance ! Il vous est aussi possible de participer si vous ne possédez qu’un balcon ou une cour.
  • Observer et noter durant 1h tous les oiseaux qui visitent votre jardin. Le créneau horaire d'observation est libre, à vous de le choisir en privilégiant la matinée, moment où les oiseaux sont le plus actifs en cette période. Pour chaque espèce, noter le nombre MAXIMUM d’oiseaux observé simultanément (pas une addition d'oiseaux).
  • Saisir vos observations sur un des portails cités plus haut. Si vous n'êtes pas encore inscrits, cela ne vous prendra que quelques petites minutes ! Vous trouverez <<ici>> un Guide détaillé d’aide à l’inscription et à la saisie de données.

Pour vous aider :

Vous pouvez retrouver nos fiches d’identification des espèces.

N’hésitez pas à consulter nos fiches confusions, afin d’éviter les erreurs d’identifications entre les espèces proches.

Si vous souhaitez vous entrainer à reconnaitre les espèces, nous vous invitons à faire les quizz suivants:   Quizz 1Quizz 2 ; Quizz 3

Si malgré cela vous rencontrez un problème pour l’identification d’un oiseau, envoyez une photo à l'adresse de l'Observatoire (oiseauxdesjardins@lpo.fr) avant le 15 juin 2020. Nous vous aiderons à l'identifier afin de pouvoir l'ajouter à la liste des espèces observées ce week-end !

Pour toutes précisions ou questions :

oiseauxdesjardins@lpo.fr

Rendez-vous au jardin les 30 & 31 mai prochains !

Photo : Gobemouche gris (Fabrice Croset)

posté par Julien Rougé
 
vendredi 10 avril 2020
Faune Champagne-Ardenne info n°17 est paru !

Nouveau look, nouveaux contenus : nous vous invitons à découvrir la toute dernière lettre d'info du Collectif Faune Champagne-Ardenne !

Si vous ne l'avez pas encore reçu, alors c'est que vous ne vous êtes pas encore inscrit à la nouvelle liste de diffusion. Pour vous ce faire, rien de plus simple, rendez-vous sur le site internet de la LPO Champagne-Ardenne.

L'occasion également de retrouver toutes les précédentes parutions.

Merci pour votre soutien ainsi que pour vos nombreuses contributions.

posté par Julien Rougé
 
mercredi 25 mars 2020
Coupure momentanée de Biolovision

Pour des raisons de maintenance de nos dispositifs et d'augmentation de nos capacités de traitement, les serveurs de la famille VisioNature seront coupés de mercredi minuit à au moins jeudi 10 heures.

Nous nous excusons de ce contretemps, mais nous réjouissons des nouvelles possibilités que nous offrirons ces nouvelles capacités.

Bonnes observations à tous durant ce petit intermède ; nous comptons sur votre contribution à l'opération "Confinés, mais aux aguets".

posté par Julien Rougé
 
dimanche 22 mars 2020
Restez chez vous !

En 2020, plusieurs études à l’échelle de la Champagne et du Grand-est nécessitaient la participation de notre réseau bénévole : enquêtes ardéidés nicheurs, busards, carré rapaces diurnes, programme STOC-EPS, Rousserolle turdoïde….etc.

Comme vous vous en doutez bien, en raison de la pandémie qui continue malheureusement à s’étendre, toutes ces études sont suspendues jusqu’à nouvel ordre… en espérant que d’ici quelques semaines, on puisse reprendre une activité de terrain normale.

La LPO Champagne-Ardenne demande donc à tous ses bénévoles de respecter ces consignes de confinement… Il est possible d’observer les oiseaux autour de son domicile, de participer au programme « confinés, mais aux aguets » :

https://www.faune-france.org/index.php?m_id=1164&a=1921#FN1921

Il faut prendre notre mal en patience…

Restez chez vous et prenez soin de vous.

posté par Francis Desjardins
 
samedi 21 mars 2020
Confinés mais aux aguets : paticipation en France

84 ! C'est le nombre d'espèces d'oiseaux détectées durant la première journée d'inventaire. Dans cette liste à la Prévert, on trouve cinq espèces de mésanges, trois de pics, deux d'hirondelles, dont l'Hirondelle de rocher, mais aussi le Grand Corbeau.

Un observateur, qui a la chance de vivre sur le littoral breton nous ajoute de nombreuses espèces marines et littorales comme le Fou de Bassan, la Macreuse noire ou l'Huitrier pie. De l'autre côté de la France, dans le Bas-Rhin, à quelques centaines de mètres de la frontière allemande, un autre contributeur a eu la chance d'observer le rare Pic cendré.

48 ! C'est le nombre d'observateurs qui ont transmis les 64 listes, collectées le 19 mars, sur 47 communes. Cela représente 465 données. Nul doute que la contribution va sensiblement augmenter dans les jours prochains.

Remarque :ces données ne concernent que les listes complètes associées au code étude "[ACasa] Confinés mais aux aguets".

En Champagne-Ardenne, nous dénombrons aujourd'hui plus de 122 contributions. Merci à tous ces contributeurs et merci par avance aux futurs participants !

Image : participations nationales au projet ACasa le 20 mars 2020

posté par Julien Rougé
 
vendredi 20 mars 2020
Confinés mais aux aguets !

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. Faune Champagne-Ardenne et Faune-France vous proposent donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

Côté oiseaux, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

Le premier défi : l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète de tous les oiseaux que vous observez de chez vous.

Les observateurs les plus expérimentés pourront effectuer des listes de 5 minutes et ainsi contribuer au programme EPOC (en notant bien "EPOC" dans le champ commentaire). Les autres pourront faire des listes plus longues, pas plus de 20 minutes, ou même utiliser le formulaire "Oiseaux des jardins". Un code étude ("[Acasa] Confinés mais aux aguets") est dédié à cette opération, que nous espérons européenne, et permettra d'attribuer vos listes à ce programme.

A partir de ces informations, nous calculerons combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes auront été collectées ? Où est le meilleur spot d'observation ? Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Pour ensavoir plus (comment trouver le code étude, comment faire des listes compltes...) : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=1164&a=1921#FN1921

Photo : Mésange bleue (Francis Desjardins)

posté par Francis Desjardins
 
mercredi 12 février 2020
Oiseaux
Les 23èmes rencontres du Réseau Busards en Champagne !

Samedi 11 et dimanche 12 avril 2020

En raison des mesures contre le Coronavirus, ces rencontres sont repoussées à l'automne ou au printemps prochain 

Les 11 et 12 avril prochains se tiendront les rencontres nationales du Réseau Busards. Et cela se passera dans la Marne, au Lycée agricole de Somme-Vesle, à côté de Châlons-en-Champagne !

Pour participer à ces deux jours d’échanges et de présentations sur les busards, il suffit de s’inscrire avant le 31 mars via ce formulaire : https://forms.gle/zy1VviGAeTYbPXpo8

Découvrez ici le pré-programme : http://rapaces.lpo.fr/busards

Donc les amoureux et protecteurs de busards, on vous attend nombreux !

Plus d'informations sur champagne-ardenne.lpo.fr

Photo : Busard Saint-Martin (Alain Balthazard)

posté par Julien Rougé
 
lundi 20 janvier 2020
Oiseaux
8ème comptage hivernal des oiseaux des jardins - 25 et 26 janvier 2020

Pour la 8ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au comptage national des oiseaux des jardins le week-end du 25 et 26 janvier 2020.

En 2019, plus de 270 jardins ont participé à ce même comptage dans toute la Champagne-Ardenne.

Quand ? Samedi 25 ou dimanche 26 janvier 2020.

Où ? Dans votre jardin (balcon, jardin, parc municipal...) qui aura été préalablement décrit sur www.oiseauxdesjardins.fr (ou sur www.faune-champagne-ardenne.org)

Comment ? Il s’agit d'identifier et de dénombrer durant une heure tous les oiseaux de son jardin. On ne retient, pour chaque espèce, que le chiffre maximal d'oiseaux observés simultanément et uniquement présents durant la période d'observation. Par exemple, si vous observez 3 Mésanges bleues, puis 4, puis 2, notez 4 (le maximum et non un cumul car il pourrait s'agir des mêmes oiseaux)

Qui ? Tout le monde peut participer, débutants comme experts (attention, certaines espèces sont délicates à identifier ou sont absentes en hiver).

Pour tout éventuel problème technique, nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions !

L’animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

Photo : Mésange bleue (Denis Fourcaud)

posté par Julien Rougé
 
jeudi 16 janvier 2020
Oiseaux
Connaissez-vous... la Guiffette moustac

La Guifette moustac a un plumage très similaire aux Sternes pierregarin et arctique. On peut la différencier de ces deux espèces notamment grâce à sa queue peu fourchue et son croupion grisâtre (...)

Photo : Guiffette moustac (Denis Fourcaud)

posté par Julien Rougé
 
vendredi 10 janvier 2020
Oiseaux
Connaissez vous... le Tadorne de Belon ?

Le Tadorne de Belon niche depuis les côtes atlantiques européennes jusqu’au nord de la Chine orientale. Depuis plusieurs dizaines d’années, en plus des populations classiques du littoral, l’espèce se reproduit en France à l’intérieur des terres, notamment dans le nord-est (...)

Photo : Tadorne de Belon (Denis Fourcaud)

posté par Julien Rougé
 
mercredi 8 janvier 2020
Oiseaux
Bilan de la reproduction du Grand-duc d'Europe en Champagne-Ardenne en 2019

Depuis son retour au début des années 90, le Grand-duc d'Europe Bubo bubo fait l'objet d'un suivi annuel entièrement bénévole. Ce suivi est notamment coordonné par trois associations : le CPIE du Pays de Soulaines, la LPO Champagne-Ardenne et le ReNArd.

La barre des 40 sites occupés dans toute l'ex-région a été franchie en 2019 !

Découvrez le bilan régional 2019 en cliquant sur le lien ci-dessous.

Un grand merci aux coordinateurs départementaux ainsi qu'à tous les bénévoles qui font preuve d'un grand professionnalisme pour suivre cette espèce emblématique avec le plus grand respect.

Photo : Grand-duc d'Europe (Laurent Rouschmeyer)

Document à télécharger :  Consulter le bilan 2019
posté par Julien Rougé
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 351

Ligue pour la Protection des Oiseaux Champagne-Ardenne - Der Nature - Ferme des Grands Parts - 51290 OUTINES
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021