www.faune-champagne-ardenne.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
Actus, infos et statistiques
 - 
Actualités
 - 
Sur votre agenda
  Informations
  Statistiques
Cartes et synthèses
Enquêtes et publications
 - 
Bilans d'activité
 - 
Comptage hivernal d'oiseaux d'eau (WI)
 - 
Une ZNIEFF près de chez vous ? Découvrez, inventoriez !
 - 
Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)
 - 
Faune Champagne-Ardenne Info
 - 
Programme STOC EPS
  L'oiseau de l'année
    - 
Le Grèbe huppé 2019
    - 
Le Corbeau freux 2018
    - 
L'Hirondelle de fenêtre 2017
Amphibiens & reptiles
Cigales
Odonates (libellules)
Bourdons
 - 
Le projet d'atlas
 - 
Les espèces du Grand Est
 - 
Comment participer ?
Orthoptères
Papillons de jour
Utilisation du site
NaturaList
Les autres sites VisioNature
Les liens

Actualités
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 383
 
mardi 31 mai 2022
24h de la biodiversité 2022 en Champagne-Ardenne : Pnr de la Forêt d'Orient les 25 et 26 juin

Bonjour à toutes et tous,

Le Parc Naturel Régional de la Forêt d'orient accompagné par le CPIE du Sud Champagne et la LPO Champagne-Ardenne ont le plaisir de vous convier à l'édition 2022 des 24h de la biodiversité le samedi 25 et le dimanche 26 juin. Cette dernière intervient dans l'Atlas de la Biodiversité Communale du Parc avec le soutien de l'OFB et d'ODONAT Grand Est.

Comme chaque année, cet évènement se veut être un moment de partage et d'échanges entre naturalistes tout en réalisant des prospections sur un territoire (ici autour de Brienne-le-Château (10) au sein du PNR de la Forêt d'Orient).

Le point central des 24h se situe à l'Abbaye de Basse-Fontaine à Brienne-La-Vieille (10) où se trouveront sanitaires, point d'eau, et espace de pique-nique pour un moment de convivialité le midi.

Pour les personnes intéressées, nous vous invitons à vous inscrire sur le lien suivant pour nous aider à organiser au mieux ce week-end (inscriptions recommandées avant le 17 juin). Un gîte collectif est possible pour 10 personnes max (12,60€/pers et inscriptions avant le 10 juin).

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeZe2Lnjrb57yK0Ag62PT0aYKS_QpUzn8iDv-xOffCEiR_Xrw/viewform

Une plate-forme partagée en ligne Padlet est mise à disposition et permet de retrouver les informations techniques, mais aussi de partager les bons moments et les observations du week-end entre les participants : https://padlet.com/24h_2022/pnrfo

Un e-mail sera envoyé aux personnes inscrites, quelques jours avant l'événement, avec plus d'informations (cartes des sites, groupes, horaires, etc.).

En espérant vous y voir nombreuses et nombreux !

Pour tout renseignements complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter :

Claire PARISE / PNRFO (responsable.zh@pnrfo.org) ou Mathieu AUBRY / CPIE du Sud Champagne : (mathieu.aubry@cpiesudchampagne.fr)

posté par Julien Rougé
 
vendredi 20 mai 2022
Oiseaux
28 & 29 mai 2022 : week-end national de comptage des oiseaux des jardins

En France, le chiffre record de participation enregistré en mai 2021 se maintient, avec toujours près de 4 000 observateurs et autant de jardins impliqués dans cette opération. Du jamais vu pour le comptage de printemps. Nous espérons que cet engouement pour le comptage de printemps se perpétue dans les années à venir. Alors prêt(e)s à dépasser le seuil des 4 000 cette année ?

Il s’agit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi, soit le dimanche puis d’enregistrer ses observations en ligne sur le site (oiseauxdesjardins.fr ou faune-champagne-ardenne.org). Cette opération permet chaque année d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs durant la saison de reproduction.

Comment faire ?

  • Choisir un jour de comptage, soit le samedi 28, soit le dimanche 29.
  • Trouver le lieu ! Idéalement un jardin, public ou privé, pas d’importance ! Il vous est aussi possible de participer si vous ne possédez qu’un balcon ou une cour.
  • Observer et noter durant 1h tous les oiseaux qui se posent dans votre jardin. Le créneau horaire d'observation est libre, à vous de le choisir en privilégiant la matinée, moment où les oiseaux sont les plus actifs, surtout à cette période de l’année. Pour chaque espèce, ne dénombrez que l'effectif maximum d’oiseaux observés simultanément et ne comptez pas les oiseaux observés simplement en vol ou juste entendus.
  • Saisir vos observations sur le site de l'Observatoire. Si vous n'êtes pas encore inscrit(e), cela ne vous prendra que quelques petites minutes. N’hésitez pas à consulter le Guide détaillé d’aide à l’inscription et à la saisie de données en cas de difficultés.

Quelles espèces d’oiseaux vous pouvez observer en cette période ?

Même s’ils fréquentent les jardins en moins grand nombre que durant l’hiver, la quantité d’espèces observables reste importante. Mais il faut être attentif et bien ouvrir l’œil, car en cette période de reproduction les oiseaux se font physiquement plus discrets. Ils sont par contre beaucoup plus bruyants, marquage de territoire oblige !

Les années précédentes, lors du même comptage, se sont en moyenne 23 oiseaux qui ont été observés dans les jardins participants (découvrez les résultats complets du comptage de mai 2021 dans le bilan détaillé), avec en tête le Moineau domestique, le Merle noir, la Mésange charbonnière et la Tourterelle turque. Mais en cette période les participants peuvent espérer observer des espèces encore plus variées, comme la Mésange bleue, le Rougequeue noir, le Pinson des arbres, mais aussi des espèces typiquement estivales comme la Huppe fasciée, le Rougequeue à front blanc ou les Hirondelles, rustiques ou de fenêtres. Ces espèces ne sont présentes chez nous que durant la belle saison, alors profitez de ce comptage pour savoir si certaines d’entre elles fréquentent votre jardin.

À noter, toutes les espèces observées posées doivent être signalées, qu’il s’agisse d’une espèce commune comme le Pigeon ramier ou plus discrète comme la Fauvette à tête noire.

Prêt(e)s à franchir le seuil des 4000 participants et autant de jardins ? Alors rendez-vous les 28 & 29 mai 2022. Bon comptage à toutes et à tous !

posté par Julien Rougé
 
lundi 16 mai 2022
Oiseaux
Enquête Martinet noir

Bonjour à toutes et à tous,

Vous le savez déjà : après la cigogne blanche l’an passé, c’est le martinet noir qui est à l’honneur cette année dans le Grand Est.

La LPO l’a choisi comme oiseau de l’année pour notre région !

Le feuillet en pièce jointe présente l’espèce et donne quelques indications sur l’enquête à réaliser.

Nous vous proposons de rechercher spécialement cet oiseau dans les semaines qui suivent. Le protocole que nous avons imaginé tient compte de la biologie de l’espèce, de la difficulté à trouver les nids et même à estimer la population.

Nous souhaitons avant tout avoir des informations plus précises sur la répartition de l’espèce dans le Grand Est et sur son abondance dans les communes prospectées.

Nous suggérons de réaliser au moins 3 sorties par commune : la première mi-mai ou fin mai, la seconde mi-juin et une troisième début ou mi-juillet… en fonction des possibilités de chacun. Au cours de chaque sortie, il faudra être attentif aux martinets en vol et à leurs cris…repérer peut-être des sites de nidification… noter les rondes bruyantes d’adultes auxquelles se joignent les immatures non nicheurs… la durée de la sortie sera en fonction de la taille de la commune et des sites favorables à l’espèce.

Dans une commune, il convient de prospecter en priorité les quartiers historiques avec des hautes bâtisses, souvent l’église, parfois la mairie et d’autres bâtiments remarquables. Les sorties se feront de préférence le matin ou en soirée, par temps calme sans vent ni pluie. Une suggestion : réaliser les prospections en vélo : on peut s’arrêter à tout moment, on écoute… et on progresse plus vite qu’en marchant !

Pour participer :

Concrètement, il est nécessaire de s’inscrire afin d’éviter que plusieurs observateurs prospectent les mêmes sites, sauf si c’est intentionnel…

Le fichier ci-dessous contient deux tableaux :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1E34AxtcV7jo_225dX0imvpcUiTPk6xwVDdo6HqPZOfk/edit?usp=sharing

  • Le premier permet de s’inscrire avec le nom et le prénom du participant, son adresse mail et sa commune de résidence ;
  • Le second permet de se réserver les communes disponibles… si vous choisissez une commune déjà réservée, un surlignage en orange apparaît sur la commune mentionnée dans les deux cas… Dans ce cas, inscrivez-vous en second observateur et contactez l’autre personne pour vous partager la commune ou les prospections

 

Toutes les observations de martinet ou d’autres espèces sont à saisir sur votre site « faune » habituel, éventuellement en utilisant l’application NaturaList si vous en avez l’habitude.

Nous transmettrons au courant de l’été aux personnes inscrites un tableau de synthèse très simple à remplir en indiquant la présence ou l’absence de l’espèce et la classe d’abondance retenue, pour la commune ou le quartier de la grande ville.

Classe 0 : espèce absente comme nicheuse potentielle dans la commune

Classe 1 : la population est estimée entre 1 et 10 individus

Classe 2 : la population est estimée entre 10 et 50 individus

Classe 3 : la population est estimée entre 50 et 100 individus

Classe 4 : la population est estimée à plus de 100 individus

Par ailleurs, soyez attentif à d’éventuelles nidifications arboricoles ou rupestres et renseignez les précisément lors de la saisie sur « faune ». Tout suivi plus poussé sur les sites de reproduction, l’utilisation de nichoirs, la phénologie et réussite des reproductions, etc. est bien sûr encouragé !

Notez aussi précisément toutes les observations de martinet à ventre blanc et informez le responsable régional pour toute découverte hors des sites connus. 

Et nous mettons un outil cartographique à votre disposition : 

https://www.faune-lorraine.org/index.php?m_id=20180

Sur une carte géoportail hébergée sur les sites Visionature, vous trouverez les contours des communes.

Et sur google maps, vous trouverez les contours IRIS des quartiers des 5 grandes villes (Metz, Mulhouse, Nancy, Reims, Strasbourg).

On peut agrandir les cartes en cliquant sur les icones idoines en bas à droit pour géoportail et en haut à droite pour google pour les ouvrir en grand dans une autre fenêtre…Dans tous les cas il y a toujours un petit temps de chargement 😊

Les cartes sont aussi accessibles depuis son smartphone, pour se géolocaliser c’est pratique sur le terrain…Avec la google carte c’est un peu plus pratique.

Nous nous souhaitons de belles observations pour cette enquête collaborative LPO Grand Est (un pilotage alsacien, une coordination technique des salariés LPOGE basés en Lorraine et un dépliant mis en page par le graphiste LPO CA).

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur l’enquête :

Pour l’Alsace : Yves Muller <yves.muller@lpo.fr>

Pour la Champagne-Ardenne : Patrick Orry <patrick.orry@gmail.com

Pour la Lorraine : Jean-Yves Moitrot <jy.moitrot@laposte.net>

Et pour toute question technique (tableau des inscriptions et des communes), vous pouvez contacter un(e) salarié(e) de LPO Grand Est :

Paul Mischler <paul.mischler@lpo.fr>

Nicolas Hoffmann <nicolas.hoffmann@lpo.fr>

Margaux Kriegel <margaux.kriegel@lpo.fr>

PS : n’oubliez pas de vous inscrire…

Dépliant à télécharger : Dépliant martinet noir

Photo : Alain Balthazard

posté par Aymeric Mionnet
 
mercredi 4 mai 2022
[SAVE THE DATE] 24h de la Biodiversité les 25 et 26 juin : Pnr de la Forêt d'Orient

Cette année, le Pnr de la Forêt d’Orient s’associe à la LPO Champagne-Ardenne et au CPIE du Sud Champagne pour vous proposer un week-end de prospections naturalistes autour de Brienne le Château (Aube) : les 25 et 26 juin !
Cet évènement sera réalisé dans le cadre d'un Atlas de Biodiversité Communale, financé par l'Office Français de la Biodiversité.
Vous pouvez d’ores et déjà réserver ces dates, des renseignements et un lien d’inscription vous seront transmis prochainement.
A bientôt !

posté par Julien Rougé
 
lundi 25 avril 2022
Faune-Champagne-Ardenne info n°25

 

Retrouverez les rubriques habituelles avec des actus, le bilan des observations marquantes de l’hiver 2021-2022 ainsi qu’un zoom sur le Crapaud commun. Bonne lecture et bonnes observations naturalistes !

Pour s’inscrire et consulter tous les numéros, c’est « ici ».

posté par Julien Rougé
 
lundi 28 mars 2022
Branchiopodes
Mais où se cache "grubii" (et les autres Branchiopodes) ?

Le Branchipe de Grube Eubranchipus grubii est le plus répandu des branchiopodes dans notre région.
C’est l’un des plus précoces, et certainement le moins difficile à trouver. Il est principalement visible en mars et avril, et doit être recherché maintenant.
Aujourd'hui il est connu surtout des forêts du nord du Bas-Rhin (Grittwald, Haguenau, Bienwald, où il semble bien implanté dès lors que son biotope est présent), mais aussi plus exceptionnellement des forêts du Bruch de l'Andlau et de la Basse Bruche.
Il est donc raisonnable d'imaginer que de nombreuses stations ne soient pas connues dans ces forêts, mais aussi qu'il soit présent dans d'autres forêts de plaine, d'Alsace Bossue ou des Vosges du Nord.

La vidéo suivante, faite avec un simple portable une fois l'animal déposé dans une boite de Petri, montre une femelle de Branchipe de Grube nageant (vidéo R. Moratin)

2022 l'année des branchiopodes
Le projet d'éditer en 2023 une liste de référence et une liste rouge des grands branchiopodes en Grand Est est lancé.
Ce projet sera coordonné par Thibaut Durr (thibautdurr@yahoo.fr)
Huit espèces actuellement connues dans la région Grand Est, mais d'autres ne peuvent être exclues.

Deux priorités pour tous les observateurs :

- Prêter une attention particulière à tous les milieux temporaires, puis enregistrer toute découverte, y compris de Branchiopode indéterminé (saisie dans les portails Visionature : www.faune-france.org ou via l’appli mobile NaturaList')

Toutes sortes de milieux temporaires doivent être inspectés : mares, dépressions, fossés, simples ornières...
Certaines pièces d'eau sont relativement grandes, mais d'autres minuscules. Dans ces pièces d'eau avec peu de végétation aquatique et assez peu profondes, les branchiopodes peuvent être faciles à voir... au moins s'ils sont nombreux !

- Parcourir des sites avec des données anciennes pour espérer retrouver des stations. Si vous souhaitez disposer des secteurs à inventorier près de chez vous, merci de contacter le coordinateur par courriel (thibautdurr@yahoo.fr) en lui précisant votre secteur de recherche.

Bonnes obs' à tous

posté par Julien Rougé
 
lundi 28 février 2022
Oiseaux
Passages STOC-EPS 2022 : démarrage demain !

Le Suivi temporel des oiseaux communs par échantillonnage ponctuel simple (STOC-EPS) est coordonné par le Muséum national d’Histoire naturelle et la LPO. Il constitue le principal outil de suivi des populations d'oiseaux dits communs et fournit des indicateurs dont certains sont considérés comme structurels par l'Union européenne.

Le protocole STOC est rythmé par trois passages printaniers :

  • Un passage précoce optionnel du 1er au 31 mars, particulièrement intéressant pour évaluer l'influence du réchauffement climatique sur les populations d'oiseaux;
  • 1er passage du 1er avril au 8 mai ;
  • 2e passage du 9 mai au 15 juin.

Même si le protocole STOC n’a peut-être plus de secret pour vous, nous avons une information importante à vous fournir concernant la saisie de vos observations. En effet, la saisie doit se faire uniquement sur le portail national https://www.faune-france.org/. Pas d’inquiétude, toutes vos observations se retrouveront également automatiquement sur votre portail local faune-champagne-ardenne.org ! Pour vous connecter sur faune-france.org, il suffit d’utiliser les mêmes identifiant et mot de passe.

Pour une piqûre de rappel ou pour celles et ceux qui ne seraient pas encore familier avec le STOC, vous trouverez ci-dessous une série de documents susceptibles de vous aider :

 

Pourquoi dois-je saisir mes observations STOC sur https://www.faune-france.org/ ?

Nous sommes actuellement dans une période de transition. Dans les mois qui viennent, tous les portails locaux tels que faune-champagne-ardenne.org vont pleinement « fusionner » avec le portail national. D’ailleurs, faune-champagne-ardenne.org deviendra faune-grand-est.org, offrant ainsi à tous les utilisateurs une meilleure vision de la biodiversité dans le Grand Est. Nouvelle ergonomie, nouvelles opportunités... D’ici peu, vous pourrez utiliser le futur portail faune-grand-est.org pour tout saisir mais aussi consulter. En attendant, pour faciliter la rédaction du bilan national annuel du SHOC, nous vous remercions de saisir vos observations uniquement sur https://www.faune-france.org/. Cela facilitera la centralisation et l'extraction des données et accélèrera leur analyse.

Merci pour votre compréhension et pour votre participation.

En cas de problème ou si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à contacter Julien Rougé (julien.rouge@lpo.fr) ou Aymeric Mionnet (aymeric.mionnet@lpo.fr).

Photo : Accenteur mouchet, un chanteur précoce pour lequel le passage du mois de mars permet de le détecter plus facilement (Denis FOURCAUD)

posté par Julien Rougé
 
lundi 21 février 2022
Amphibiens
Où sont passées les Grenouilles rousses ?

Lors de l'élaboration de la nouvelle liste rouge des amphibiens et reptiles de la région Grand Est, la situation des populations de Grenouille rousse a été soulevée. Si les données collectées ces dix dernières années ne montrent pas de déclin, la situation à dire d'observateur apparaît particulièrement alarmante depuis 2 à 3 ans. Il apparaît ainsi aujourd'hui difficile de trouver des frayes rassemblant plusieurs centaines de pontes et l'espèce manque même à l'appel sur des sites connus.

C’est le moment !

Depuis quelques jours, les "rousses" rejoignent les points d'eau pour y déposer leurs œufs. Nous vous invitons à les rechercher et à saisir ces données, en estimant dans la mesure du possible le nombre de pontes correspondant chacune à un amas gélatineux bien reconnaissable (une ponte correspond plus ou moins à la taille d’une paume de main).

Grenouille rousse ou Grenouille agile ?

La plupart du temps, leurs pontes se distinguent aisément. La Grenouille agile commence à pondre un peu plus tard en saison. Contrairement à la Grenouille rousse, ses œufs sont pondus en amas isolés, la plupart du temps immergés et sont attachés à de la végétation (branche, brindille, plante aquatique…). Ces pontes peuvent néanmoins se détacher et remonter à la surface. Il convient alors d’être prudent.

Le lien ci-dessous permet de consulter une fiche comparative des pontes chez ces 2 espèces (merci à Deux-Sèvres Nature Environnement). Attention, les dates de ponte mentionnées, notamment pour la Grenouille rousse, conviennent davantage à un climat océanique. Chez nous, celles-ci sont plus tardives et surviennent généralement en février-mars (rarement avant).

Merci pour votre aide

Photos : pontes de Grenouille rousse (CPIE du Sud Champagne)

posté par Julien Rougé
 
mardi 8 février 2022
Amphibiens
Évolution de la saisie du Crapaud commun (Bufo bufo) sur FCA

Depuis plusieurs mois, la saisie de cet amphibien a évolué sur faune-champagne-ardenne.org. Auparavant, l’ouverture à la saisie proposait de déposer les données en « Crapaud commun ou épineux Bufo bufo / spinosus ». Désormais, le site propose uniquement la saisie en « Crapaud commun Bufo bufo ».

En cas de saisie via l’application Naturalist’, nous vous invitons, si cela n’est pas déjà fait, à actualiser votre liste des espèces. Pour cela, rendez-vous dans le menu (3 barres horizontales en haut à gauche) puis « Préférences », « Liste d’espèces » et « OK » pour la synchronisation. Par la suite, vérifiez que la liste de référence sélectionnée pour les amphibiens est bien celle de www.faune-champagne-ardenne.org. Nous appelons votre vigilance afin de privilégier la saisie en « Crapaud commun » des données récoltées sur votre smartphone afin d’homogénéiser la base.

En Champagne-Ardenne, comme en région Grand Est, seule l’espèce Crapaud commun Bufo bufo est présente.

Les travaux démontrent qu’il s’agit bien de deux espèces distinctes et l’élévation au rang d’espèce a été validée il y a plusieurs années. Le Crapaud épineux est présent au sud d’une ligne Grenoble (38) / Le Havre (76) et le Crapaud commun au nord avec une zone de contact entre les deux.

Parmi les critères morphologiques distinguant les deux espèces il est possible de relever la taille plus petite de Bufo bufo et des glandes parotoïdes plus grosses chez Bufo spinosus. Vous pourrez trouver de récents articles sur ces deux espèces (hybridation, introgression, etc.) sur les liens suivants (en anglais) :

-          https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdfdirect/10.1002/evl3.191

-          https://www.biorxiv.org/content/biorxiv/early/2020/01/24/746073.full.pdf

Nous vous invitons à modifier vos observations antérieures de « Crapaud commun ou épineux Bufo bufo / spinosus » en « Crapaud commun Bufo bufo ». Au regard de ces éléments incontestables, nous nous réservons également la possibilité de modifier vos observations en cas de nécessité.

Merci de votre compréhension et bonnes observations naturalistes en 2022.

Photo : Jeune Crapaud commun Bufo bufo (10) ©M.AUBRY

posté par Julien Rougé
 
vendredi 4 février 2022
Oiseaux
Forte participation en 2022 pour le comptage hivernal des oiseaux des jardins !

Votre mobilisation aux comptages hivernaux des oiseaux des jardins est sans faille depuis plusieurs années ! En janvier 2022, nous comptabilisons en Champagne-Ardenne 491 jardins participants ! C’est plus qu’en 2021 (420) et au même niveau que 2020 (environ 500).

Sur le classement des départements avec le plus de participants, la Marne reste indétrônable et occupe la 1re place avec 188 jardins. Le département de l’Aube arrive 2e avec 119 jardins, suivi des Ardennes et de la Haute-Marne (respectivement 94 et 92).

Nous pouvons estimer qu’entre 50 et 60 espèces ont été observées durant le week-end. Cette année, il semble que la Mésange charbonnière soit l’espèce la plus notée. On retrouve ensuite les oiseaux qui se partagent habituellement les 1res places (par ordre décroissant cette année) :  le Moineau domestique, le Merle noir, la Mésange bleue et le Rougegorge familier. Viennent ensuite la Tourterelle turque, le Pinson des arbres, la Pie bavarde, le Pigeon ramier… Le Verdier d’Europe, espèce menacée, inscrite sur la Liste rouge des oiseaux nicheurs de France métropolitaine, semble avoir été relativement présent cet hiver (mentionné à plus de 100 reprises). Les plus chanceux ont pu observer le Bouvreuil pivoine, le Grosbec casse-noyaux ou encore le Pinson du Nord.

Un grand merci pour votre mobilisation !

Retrouvez les bilans nationaux des précédents comptages sur le site internet oiseauxdesjardins.fr

Photos : Mésange charbonnière (Denis Fourcaud)

posté par Julien Rougé
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 383

Ligue pour la Protection des Oiseaux Champagne-Ardenne - Der Nature - Ferme des Grands Parts - 51290 OUTINES
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2022