www.faune-champagne-ardenne.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
Actus, infos et statistiques
 - 
Actualités
 - 
Sur votre agenda
  Informations
  Statistiques
Cartes et synthèses
Enquêtes et publications
 - 
Bilans d'activité
 - 
Comptage hivernal d'oiseaux d'eau (WI)
 - 
Une ZNIEFF près de chez vous ? Découvrez, inventoriez !
 - 
Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)
 - 
Faune Champagne-Ardenne Info
 - 
Observatoire régional de l'avifaune
 - 
Programme STOC EPS
  L'oiseau de l'année
    - 
Le Grèbe huppé 2019
    - 
Le Corbeau freux 2018
    - 
L'Hirondelle de fenêtre 2017
Amphibiens & reptiles
Cigales
Odonates (libellules)
Bourdons
 - 
Le projet d'atlas
 - 
Les espèces du Grand Est
 - 
Comment participer ?
Orthoptères
Papillons de jour
Utilisation du site
NaturaList
Les autres sites VisioNature
Les liens

Actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 355
 
vendredi 4 juin 2021
Oiseaux
Oiseaux de France en ligne

Oiseaux de France, le nouveau portail dédié à l'Atlas des oiseaux de France est en ligne. Rendez-vous sur https://www.oiseauxdefrance.org.

Ce portail évolutif permet de suivre l'avancée des prospections ornithologiques, leur niveau de complétude, de dresser la carte de répartition de chaque espèce et d'établir la liste de celles observées dans chaque maille.

A terme, le portail s'enrichira des contributions des territoires d'outremer et comprendra des fiches détaillées pour chaque espèce française.

Bienvenue sur oiseauxdefrance.org et bonnes observations !

posté par Julien Rougé
 
jeudi 3 juin 2021
24 heures de la biodiversité en Pays d'Othe les 12 et 13 juin

L'édition 2021 des "24h de la biodiversité" se tiendra le samedi 12 et le dimanche 13 juin dans le Pays d'Othe et a pour objectif d'inventorier les ZNIEFF sur ce territoire.

 

Voici le lien d'inscription : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfQCKFMfJ_n7Fo7m3_nV_-Cwegf1XbPjYcesjqJcVjQjD93nw/viewform (Ce dernier reprend aussi quelques informations).

 

Comme l'an passé, Il y a aussi un Padlet pour assurer des échanges entre les participants. Il sera encore alimenté dans les semaines à venir : https://padlet.com/aubrymathieu/s6ia7tbm6fxgbqgx

 

Concernant l'aspect organisationnel, l'objectif des 24h de Champagne-Ardenne est d'aller prospecter les ZNIEFF du pays d'Othe. Inscriptions obligatoires avant le 07 juin pour répartir les participants. Des personnes peuvent aussi venir individuellement si elles le souhaitent. Une fois les personnes inscrites et les inscriptions finalisées, un e-mail avec attribution des secteurs sera envoyé aux participants quelques jours avant le week-end afin de préciser les ZNIEFF que chaque personne et/ou équipe aura à prospecter ainsi qu'un récapitulatif de l'organisation.

 

Événement organisé par le CPIE Sud Champagne, le Conservatoire d'Espaces Naturels de Champagne-Ardenne et Odonat Grand Est.
Avec le soutien de la DREAL Grand Est.

posté par Julien Rougé
 
jeudi 27 mai 2021
Oiseaux
Les 29 et 30 mai 2021 : Rendez-vous au jardin pour compter les oiseaux

L’observatoire des oiseaux des jardins vous invite à partager les observations des oiseaux de votre jardin tout au long de l’année, avec deux temps forts : le dernier week-end de janvier pour les oiseaux hivernants et le dernier week-end de mai pour les oiseaux nicheurs. Vous êtes ainsi des milliers d’observateurs chaque année depuis 2013 à faire avancer la connaissance des oiseaux de nos jardins en partageant vos données.

Les prochaines observations collectées pour le comptage de mai permettront d’identifier les espèces venues se reproduire en France.

posté par Francis Desjardins
 
mardi 4 mai 2021
Oiseaux
Atlas des Oiseaux de France : que faire en Champagne-Ardenne ?

Dans le cadre de l’Atlas des Oiseaux de France et en attendant la mise en ligne d'un portail de restitution dédié, l’ensemble des données oiseaux saisies depuis cette année et jusqu’en 2024 seront intégrées au futur atlas. Il est donc très important de saisir le maximum d’observations partout et tout le temps.

Bien sûr, il faut ajouter un code nicheur (code atlas) uniquement lorsque la fenêtre automatique le propose ou dans le cas contraire, lorsque la reproduction est avérée (cas par exemple des colonies de hérons, de corbeaux…).

Si vous souhaitez vous investir sur une maille atlas en particulier, n’hésitez pas à envoyer un mail à Aurélien aurelien.deschatres@lpo.fr. Nous vous enverrons ainsi les cartes des mailles en question.

posté par Julien Rougé
 
mercredi 14 avril 2021
Pourquoi enregistrer ma trace sur NaturaList ?

Lorsque l’on saisit ses observations sous forme de liste complète en temps réel, sur un point d’observation fixe ou lors d’un parcours pédestre, on pointe la position des animaux observés. Leur distance par rapport à l’observateur est un paramètre important pour certaines analyses statistiques, qui permettent d’estimer des densités de peuplement ou d’évaluer la détectabilité des espèces.

Or, votre localisation précise est une donnée personnelle. Elle entre donc dans le champ du Règlement général sur la protection des données personnelles. C’est la raison pour laquelle, nous demandons votre consentement pour la collecter et l’utiliser. Cette information ne sert évidement qu’à étudier les peuplements d’animaux et pas vos propres déplacements. Elle reste dans le système et n’est accessible qu’aux coordinateurs de suivi, détenteurs de droits particuliers.

Visualiser plus précisément vos observations

Pour vous, enregistrer la trace permet d’accéder à vos observations de façon beaucoup plus intéressante. Ainsi, vous pouvez visualiser la position de toutes les espèces autour de votre point d’observation, le long de votre cheminement ou de votre transect papillons par exemple.

posté par Julien Rougé
 
lundi 12 avril 2021
Du neuf au menu de NaturaList !

La dernière mise à jour de NaturaList offre de nouvelles opportunités pour une utilisation plus fluide. Le menu général (bouton + en bas à droite) propose désormais un module de saisie dédié aux EPOC et, pour ceux qui y contribuent, à l’enquête LIMAT.

Si LIMAT et EPOC-ODF sont des protocoles particuliers, qui nécessitent une prise de contact avec les coordinateurs locaux de ces enquêtes, le module de saisie EPOC peut, quant à lui, être utilisé quand et où vous voulez.

Il permet de pointer toutes les observations effectuées sur un point fixe pendant cinq minutes. Trois nouveautés rendent ce mode de saisie plus rapide et plus facile à utiliser sur le terrain :

  • trois cercles concentriques de 50, 100 et 150 m de rayon facilitent le positionnement des données sur la carte ;
  • le téléphone vibre au bout de 5 minutes pour indiquer la fin du temps du point d’écoute ;
  • des icônes accélèrent la saisie des principaux codes de reproduction :

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/Coderognnumrot.PNG

Leur signification est la suivante :

1)      Mâle chanteur (ou cris de nidification) en période de reproduction (code 2) ;

2)      Individu de sexe indéterminé ;

3)      Mâle (renseigne le détail de l’observation) ;

4)      Femelle (renseigne le détail de l’observation) ;

5)      Couple observé dans un habitat favorable durant la saison de reproduction (code 3) ;

6)      Parades nuptiales ou accouplement ou échange de nourriture entre adultes (code 5) ;

7)      Fréquentation d’un site de nid potentiel, distinct d'un site de repos (code 6) ;

8)      Signes ou cris d’inquiétude d’un individu adulte (code 7) ;

9)      Construction d’un nid, creusement d’une cavité (code 9) ;

10)   Jeunes fraîchement envolés (espèces nidicoles) ou poussins (espèces nidifuges) (code 12) ;

11)   Adulte entrant ou quittant un site de nid (incluant les nids situés trop haut ou les cavités et nichoirs, le contenu du nid n’ayant pu être examiné) ou adulte en train de couver (code 13) ;

12)   Adulte transportant des sacs fécaux ou de la nourriture pour les jeunes (code 14) ;

13)   Nid avec adulte vu couvant ou contenant des œufs (code 15).

Attention : pour les icones 5 et 6, ce sont les couples qui sont quantifiés et non les individus. Ainsi, un effectif de 1 se réfère à 1 couple et renseignera automatiquement 1 mâle et une femelle. Un effectif de 2 indiquera la présence de 2 mâles et 2 femelles.

N’oubliez pas d’enregistrer la trace. Cela permet de calculer la distance entre l’observateur et les oiseaux, un élément important pour les analyses statistiques des EPOC. Le Règlement général sur la protection des données personnelles impose votre accord pour collecter votre propre géolocalisation.

Enfin, depuis le début de l’année, 4 356 EPOC ont été effectuées. Bravo aux participants à ce programme et merci à tous ceux qui se lancent dans ce mode de collecte d’information, chaudement recommandé par Faune-France.  

Remarque : ce nouveau développement n'est pour le moment disponible que pour la version Android de NaturaList.

posté par Julien Rougé
 
lundi 29 mars 2021
Une ZNIEFF près de chez vous ? Découvrez, inventoriez !

Une ZNIEFF près de chez vous ? Découvrez, inventoriez !

 

Une ZNIEFF... qu'est-ce que c'est ?

Lancé en 1982, l'inventaire des Zones Naturelles d'Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) a pour objectif d'identifier et de décrire, sur l'ensemble du territoire national, des secteurs de plus grand intérêt écologique abritant la biodiversité patrimoniale dans la perspective de créer un socle de connaissance mais aussi un outil d'aide à la décision (protection de l'espace, aménagement du territoire).

On distingue deux types de ZNIEFF  :

  • les ZNIEFF de type I : espaces homogènes écologiquement, définis par la présence d'espèces, d'associations d'espèces ou d'habitats rares, remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel régional. Ce sont les zones les plus remarquables du territoire ;
  • les ZNIEFF de type II : espaces qui intègrent des ensembles naturels fonctionnels et paysagers, possédant une cohésion élevée et plus riches que les milieux alentours.

L'inventaire des ZNIEFF concerne l'ensemble du territoire français : métropole et territoires d'Outre-Mer, milieux continental et marin.

Une modernisation nationale (mise à jour et harmonisation de la méthode de réalisation de cet inventaire) a été lancé en 1995 afin d'améliorer l'état des connaissances, d'homogénéiser les critères d'identification des ZNIEFF et de faciliter la diffusion de leur contenu. En 2016, ce chantier de modernisation de l'inventaire des ZNIEFF est arrivé à son terme.

Il reste cependant des espaces remarquables à décrire, des espèces à inventorier et les milieux naturels ne cessent d'évoluer. Pour ce faire, en accord avec les acteurs du programme, l'inventaire des ZNIEFF devient continu sur les zones et permanent sur le territoire national. Un nouveau guide méthodologique du programme, achevé en 2014 et diffusé sur l'INPN en 2016, permet donc une évolution plus opérationnelle de cet inventaire.

Cet inventaire est devenu aujourd'hui un des éléments majeurs de la politique de conservation de la nature. Il doit être consulté dans le cadre de projets d'aménagement du territoire (document d'urbanisme, création d'espaces protégés, élaboration de schémas départementaux de carrière...).

 

Ou trouver l'information de chaque ZNIEFF ?

Chaque ZNIEFF est décrite dans une fiche détaillée accessible en ligne, via un permalien.

Ex.https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/210000639

Ces informations comprennent plusieurs rubriques décrivants les divers intérêts du site, ainsi que une liste des espèces observées.

Cette liste d'espèces est scindée en deux :

  • Les espèces dites déterminantes : il s'agit des espèces les plus remarquables ou patrimoniales, qui ont permis de délimiter la ZNIEFF

Pour chaque espèce est enregistrée l'ancienneté des observations, avec la première année et la dernière année d'observation (champs "Pér. d'obs.: Min et Max"). Pour les oiseaux, ne sont intégrées que les données avec indices de reproduction.

Cette information est importante, car une ZNIEFF ne peut être justifiée que si les observations d'espèces qui la caractérisent ne sont pas trop anciennes ! Etoffer, et maintenir à jour cette liste des espèces déterminantes est donc une notion importante.

  • Les autres espèces : le cas échéant, une liste d'espèces complémentaires est renseignée.

 

Comment localiser une ZNIEFF ?

Il existe plusieurs méthode pour visualiser le périmètre d'une ZNIEFF.

  • Dans chaque fiche, dans le menu "description", une carte est visible. Si vous cliquez sur cette carte, vous accédez alors au visualiseur et pouvez compléter votre analyse en modifiant le fond de carte par exemple.
  • Dans le geoportail, vous pouvez afficher les couches ZNIEFF I et ZNIEFF II. Celles-ci sont disponibles dans le menu Cartes (en haut à gauche), dans la rubrique : DONNEES THEMATIQUES / Développement durable, énergies / Espaces protégés.
  • Une couche simplifiée est accessible dans le visualiseur googlemaps ci-dessous. En cliquant sur une ZNIEFF, vous faites apparaitre son permalien : il vous suffit de cliquer dessus pour afficher la fiche de la znieff.

Les ZNIEFF de Champagne-Ardenne ont été divisées en trois catégories :

  • Les ZNIEFF de priorité "très forte" (rouge) et "forte" (orange) : il s'agit des ZNIEFF pour lesquelles l'information sur les espèces est la plus ancienne (parfois même inexistante pour certains groupes faunistiques). Ce sont les ZNIEFF à parcourir en priorité.
  • Les ZNIEFF de priorité "moindre" (jaune) sont nettement plus visitées, et leurs observations plus régulièrement mises à jour.

Comment participer à l'amélioration des connaissances ?

Vous pouvez participer de la manière la plus simple qui soit :

- choisissez d'orienter, à la période de votre choix, une ou plusieurs de vos sorties naturalistes dans l'une ou l'autre des ZNIEFF très priotaires/ prioritaires proches de chez vous ;

- lors de ces sorties, simplement, enregistrer dans www.faune-champagne-ardenne.org le maximum d'observations, et les listes d'espèces les plus complètes, réalisées dans le périmètre de chaque ZNIEFF ;

- si vous avez un peu plus de temps, n'hésitez pas à consulter préalablement la fiche descriptive de la ZNIEFF, puis essayez de cibler vos inventaires vers les espèces déterminantes citées dans la fiche, de manière à actualiser leurs présences ;

- enfin, si vous découvrez des observations d'espèces déterminantes en périphérie de la ZNIEFF, n'oubliez pas de les enregistrer également : elles seront utiles en cas de révision du périmètre de la ZNIEFF.

Mais pour quoi faire ?

Toutes les observations enregistrées dans les ZNIEFF seront analysées en fin d'année. Elles seront intégrées dans les fiches ZNIEFF, permettant ainsi d'actualiser les listes d'espèces avec des données plus récentes, mais aussi avec l'ajout de nouvelles espèces. Chaque ZNIEFF actualisée offre un porter à connaissance permettant de valoriser la prise en compte de ces sites remarquables dans l'aménagement du territoire.

Qui sera l'heureux(se) gagnant(e) ?

L'analyse des observations saisies au 15 septembre 2021 permettra d'identifier l'observateur/trice ayant réussi à enregistrer la plus longue liste d'espèces dans une ZNIEFF prioritaire lors de cette saison 2021 !
Un classement sera réalisé et un lot sera à gagner pour le meilleur !

Alors on compte sur vous, à vos jumelles et filets à insectes et bonnes observations !

 

Pour toutes questions, n'hésitez pas à contacter Aurélien Deschatres (aurelien.deschatres@lpo.fr)

posté par Julien Rougé
 
mercredi 10 mars 2021
Oiseaux
Homologation nationale : deux espèces entrent dans la liste

Créé en 1983, le Comité d'Homologation National (CHN) a pour fonction de centraliser les observations d'espèces occasionnelles en France, d’en garantir la fiabilité et de mettre ces informations à la disposition de tous. Pour cela, le CHN effectue un examen de chaque donnée d’espèces rares sur la base d’une fiche descriptive rédigée par le ou les observateurs. Chaque donnée homologuée est ensuite publiée dans le rapport annuel du CHN (dans la revue Ornithos) et peut donc servir de référence à la communauté ornithologique française et internationale.

En 2021, deux espèces ont été ajoutées à la liste des taxons homologables au niveau national : le Goéland à bec cerclé et la Pie-grièche à poitrine rose.

Le Goéland à bec cerclé, d’origine américaine, semble devenir moins régulier en Europe occidentale et en France. Les observations de ce laridés réalisées après le 1er janvier 2021 doivent être transmises au CHN. En Champagne-Ardenne, cette espèce n'a été mentionnée qu'à 2 reprises la même année (1997) dans le nord des Ardennes (archives ReNArd).

Autrefois largement répandue en France, y compris en Champagne-Ardenne (où l'espèce était d'ailleurs notée comme la plus commune des pies-grièches dans la Marne et l'Aube !) la Pie-grièche à poitrine rose ne semble plus nicher en France depuis 2019. Toutes les observations sont désormais homologables rétroactivement à partir du 1er janvier 2020. La dernière observation en Champagne-Ardenne remonte à 2013 (CUBAIXO A.).

Dans l’attente du module CHN, en cours de développement sur Faune-France, merci de transmettre vos fiches descriptives directement au CHN.

Photo : Pie-grièche à poitrine rose (MORVAN C.)

posté par Julien Rougé
 
vendredi 26 février 2021
Oiseaux
Attention aux codes atlas précoces et paramétrage de l'application Naturalist

L'ajout d'un code atlas à une observation est capitale pour identifier le potentiel nicheur d'une espèce à un endroit donné. Nous remercions donc tous ceux qui utilisent ces codes pour enrichir leurs observations.

En revanche, l'ajout de codes atlas trop précoces peut surestimer le potentiel nicheur d'une espèce. C'est pourquoi, dans la plupart des cas, il est conseiller d'attendre que Faune Champagne-Ardenne (FCA) vous propose automatiquement d'attribuer un code atlas à votre observation. En effet, à cette époque par exemple, de nombreux oiseaux sont encore en migration. Pour autant, ces derniers ne se privent pas de chanter (comme les pinsons, les pouillots etc.) ou de visiter des cavités (mésanges par exemple) voire même de s’accoupler (couples de canards en formation mais qui ne nichent pas chez nous).

Soyez donc vigilant et n'hésitez pas à être exigeant en cette période de l'année pour attribuer des codes atlas.

En outre, pour celles-et-ceux qui utilisent l'application Naturalist, veillez à bien paramétrer votre application en utilisant la liste des espèces locales. Pour cela rendez-vous dans "Préférences" puis "Liste des espèces" (dites OK pour la synchronisation, vos listes seront alors à jour). Une fois la synchronisation terminée, chercher l'onglet "Oiseaux". Si le site "www.faune-champagne-ardenne.org" n'est pas mentionné en dessous, taper sur Oiseaux puis "Liste d'un site web de référence" et sélectionner "www.faune-champagne-ardenne.org".

Ainsi, des codes atlas vous seront automatiquement proposés à la bonne période, correspondant à l'activité reproductrice classique de l'espèce dans notre région.

Pour la connaissance, merci et à bientôt sur Faune Champagne-Ardenne

Photo : Pouillot véloce (Alain FOURMANN)

posté par Julien Rougé
 
jeudi 11 février 2021
Oiseaux
Premiers chiffres de la participation au comptage hivernal des oiseaux des jardins 2021

Plus de 420 jardins ont participé à cette édition hivernale 2021 ! Cette mobilisation importante reste proche de celle de 2020 durant laquelle près de 500 jardins avaient contribué.

D’après nos premières estimations, le Moineau domestique apparait comme étant l’espèce la plus mentionnées dans les inventairesmais également la plus nombreuse (plusieurs milliers d’individus). La Mésange charbonnière arrive en 2e position. Le Merle noir et la Mésange bleue se disputent la 3e place, le merle étant davantage mentionné tandis que les Mésanges bleues sont plus nombreuses.

Des espèces peu communes ont été observées : Bergeronnette des ruisseaux, Bruant zizi, Pic épeichette ou encore la Mésange huppée.

Merci à nouveau pour votre mobilisation !

Photo : Moineaux domestiques (Denis Fourcaud)

posté par Julien Rougé
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 355

Ligue pour la Protection des Oiseaux Champagne-Ardenne - Der Nature - Ferme des Grands Parts - 51290 OUTINES
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021