www.faune-champagne-ardenne.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
Actus, infos et statistiques
 - 
Actualités
 - 
Sur votre agenda
  Informations
  Statistiques
Cartes et synthèses
Enquêtes et publications
 - 
Bilans d'activité
 - 
Comptage hivernal d'oiseaux d'eau (WI)
 - 
Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)
 - 
Faune Champagne-Ardenne Info
 - 
Observatoire régional de l'avifaune
 - 
Programme STOC EPS
  L'oiseau de l'année
    - 
Le Grèbe huppé 2019
    - 
L'Hirondelle de fenêtre 2017
    - 
Le Corbeau freux 2018
Cigales
Amphibiens & reptiles
Bourdons
 - 
Le projet d'atlas
 - 
Les espèces du Grand Est
 - 
Comment participer ?
Odonates (libellules)
Orthoptères
Papillons de jour
Utilisation du site
NaturaList
Les autres sites VisioNature
Les liens

Actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 343
 
jeudi 14 janvier 2021
Papillons de jour
Ouverture des écotypes de Phengaris (Maculinea) alcon sur FCA

Autrefois réunis en un seul est même taxon (« Phengaris alcon écotype alcon ou rebeli »), il est désormais possible de dissocier les deux écotypes (ou sous-espèces) pour chacune de vos observations à venir mais aussi pour celles que vous auriez déjà transmises.

Ainsi, en fonction du milieu et/ou des plantes hôtes utilisées, nous vous recommandons de saisir/modifier vos observations en :

  • Azuré des mouillères Phengaris alcon écotype alcon, qui se reproduit dans les prairies humides ou marécageuses ainsi que dans les tourbières et qui pond sur la Gentiane pneumonanthe ;
  • Azuré de la croisette Phengaris alcon écotype rebeli, qui est un hôte typique des prairies et pelouses sèches (savarts) voire des lisières forestières thermophiles où pousse la Gentiane croisette.

Merci par avance pour les modifications ainsi que pour vos futures observations !

Photo : Phengaris alcon écotype rebeli observé sur un savart champenois

posté par Julien Rougé
 
mercredi 6 janvier 2021
Oiseaux
30 & 31 janvier 2021 - week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Serons-nous encore plus de 10 000 à participer cette année ?

Pour participer, c’est tout simple…

Il n’est pas nécessaire d’être un expert, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

 · Choisir un jour d’observation, samedi 30 ou dimanche 31 janvier, et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;

· Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;

· Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Afin de ne pas compter 2 fois le même oiseau, ne conservez au final que le nombre maximal d’oiseaux de la même espèce observés en même temps ;

· Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

Besoin d’aide ?

L’équipe peut aider les participants à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

Si vous avez des questions techniques sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème, nous vous invitons dans un premier temps à consulter le Guide d’aide disponible <<ici>>.

Pour consulter le bilant national 2019, c'est <<ici>>.

Bonnes observations !

Photo : Pinson des arbres (mâle) par Fabrice CAHEZ

posté par Julien Rougé
 
mardi 5 janvier 2021
Oiseaux
Oiseaux rares : Arrêt du Comité d’Homologation Régional (CHR)

Le Comité d’Homologation Régional de Champagne-Ardenne avait été créé dans les années 1980 par Christian RIOLS dans le cadre d’une dynamique nationale visant à authentifier et recenser les observations d’oiseaux occasionnels.

L’essor de l’ornithologie associative de terrain, l’amélioration des ouvrages d’identification et du matériel optique ont conduit les observateurs à signaler de nombreuses espèces rares dans la région, pour lesquelles une validation était nécessaire.
Depuis une dizaine d’année, l’essor des bases de donnée en ligne comme Faune Champagne-Ardenne (FCA) ont permis de collecter une multitude de données (souvent munies de photos) et d’affiner les connaissances sur ces espèces occasionnelles. C’est dans ce contexte d’amélioration des connaissances, qu’il a été décidé, comme dans diverses régions, de mettre fin au Comité d’Homologation Régional. Celui-ci a donc fusionné au 1er janvier 2021 avec le Comité de Validation de la base FCA.

Nous invitons les observateurs de FCA , dont le nombre est en croissance continuelle, à accompagner leurs données d’espèces occasionnelles d’un minimum d’informations (description du plumage, de la silhouette, du comportement…) et si possibles de photos.

La LPO remercie les membres et secrétaires successifs du CHR pour le travail conséquent mené depuis près de 40 ans.

Yohann BROUILLARD, secrétaire du CHR de 2007 à 2020

Photo : Bruant des neiges (Jean-Philippe COUASNÉ), une espèce anciennement soumise à homologation et dont les observations continueront à faire l'objet d'une attention particulière de la part de l'ensemble des validateurs de FCA

posté par Julien Rougé
 
mardi 8 décembre 2020
Oiseaux
Nidifications remarquables de l’année 2020 en Champagne-Ardenne

Malgré le confinement printanier, l’année 2020 fournit un lot de nouvelles espèces nicheuses et de nidifications remarquables assez conséquent pour la Champagne-Ardenne. La découverte la plus inattendue est sans conteste l’Elanion blanc, nouveau reproducteur en Champagne Crayeuse (N. Issa). Première reproduction régionale contemporaine aussi pour le Circaète dans le Barséquanais faisant suite à plusieurs années avec des données en période de reproduction. C’était dans cette région déjà que l’espèce avait niché pour la dernière fois en Champagne-Ardenne en 1967. Un jeune potentiellement issu de ce couple est même sauvé par le centre de soins de Soulaines après avoir été retrouvé blessé à la mi-septembre (Y. Brouillard & al). La reproduction de la Sterne naine est enfin prouvée de manière certaine après des présomptions en 2018 sur le même site (B. Théveny, D. Donot & al) et un cas très probable en 2017 sur la vallée de la Seine. Nicheur irrégulier sur le Plateau ardennais depuis la fin des années 90, le Harle bièvre vient de franchir une nouvelle étape cette année avec la reproduction sur la vallée de la Marne à Saint-Dizier (Sébastien Porés). Après des cas de cantonnement sans lendemain d’un mâle adulte en 1990 dans les Ardennes et d’un mâle immature en 2012 dans la Marne, un nouveau mâle surnuméraire de Busard pâle au sein d’un couple de Busard cendré (P. Roux & al) s’est établi à la limite de l’Aube et de la Marne.  L’installation de la Guifette moustac sur les étangs d’Outines se confirme :  comme en 2019, une vingtaine de couples nicheurs ont édifié leur nid sur les nénuphars (B. Théveny, Y. Maupoix & al). C’est sur ce même site que le Canard siffleur s’était reproduit pour la première fois en France en 2019. Le couple a réitéré cette année : la femelle a élevé 2 jeunes à l’envol (B. Théveny, F. Millot & al). Année de la confirmation également pour le Pygargue à queue blanche, reproducteur pour la deuxième année consécutive (B. Fauvel & al). L’année est également remarquable pour 2 rallidés : le Râle des genêts avec 38 mâles chanteurs, effectif qui n’avait pas été atteint depuis 2016 et la Marouette poussin qui avec 3 mâles chanteurs (R. Hanotel & D. Donot) bat son record de présence. Année exceptionnelle pour la Cisticole également : 6 mâles chanteurs, du jamais vu ! (A. Cubaixo, V. Ternois, L. Thery, R. Berlot, A. Salmon, G. Lefevre, O. Matton & al). D’autres données remarquables complètent ce panorama : 4 nouveaux sites de nidification de Guêpier d’Europe (F. Lepage, Y. Brouillard, S. Porés, & B. Fauvel), première reproduction du Grand Corbeau en Haute-Marne (P. Demorgny et R. Vila), installation du Grèbe à cou noir sur l’étang de la Horre (B. Fauvel & al), une nichée de Sarcelle d’été et 2 de Sarcelle d’hiver autour à proximité du lac du Der (B. Théveny & A. Mionnet), progression de l’Oie cendrée avec pas moins de 10 nichées répertoriées entre les Ardennes, la Marne et l’Aube (B Fauvel, R. Hanotel, B. Théveny, M. Mabilleau, L. Gizart & Q. Hallet), nouveau cas de nidification de la Grande Aigrette avec 2 nids sur le lac du Der (F. Millot).

Photo : Busard pâle (Patrick Roux)

posté par Julien Rougé
 
jeudi 26 novembre 2020
Nouveau numéro de Faune Champagne-Ardenne info !

Consulter le n°19

et/ ou retrouver tous les numéros "cliquer ici"

posté par Julien Rougé
 
vendredi 20 novembre 2020
Oiseaux
Parution des fascicules 1 et 2 de Ciconia 2020 avec les actes du colloque de Montier-en-Der

Les actes du 5e colloque d’ornithologie du Grand Est, qui s’est tenu les 30 novembre et 1er décembre 2019 à Montier-en-Der, viennent de paraître dans un numéro double spécial de Ciconia.

Voici le sommaire :

 

A. SALVI - La Grue cendrée Grus grus en France et particulièrement 

     dans le Grand Est. Quarante années d’étude

 

Y. MULLER - Vingt années de suivi de la Chevêchette d’Europe 

     Glaucidium passerinum dans les Vosges du Nord. Situation de l’espèce dans le Grand Est

 

A.  LEHALLE - Les mésanges auxiliaires de la lutte contre les chenilles

      processionnaires du pin et du chêne

 

G. REUTER & J.-P. JACOB - Le déclin majeur du Tarier des prés

     Saxicola rubetra  en Belgique et les mesures agro-environnementales

     mises en place pour sa sauvegarde

 

S. GAILLARD, T. TOURNEBIZE & J. SOUFFLOT – Stationnements

     postnuptiaux de la Cigogne noire Ciconia nigra sur les grands lacsde Champagne

 

      C. DRONNEAU - L’Engoulevent d’Europe Caprimulgus europaeus en 

           forêt de Haguenau 17 ans après la tempête Lothar et évolution historique de son statut en Alsace 

 

M. DELIGNY & L.-K. JEAN - Pie-grièche grise Lanius excubitor et 

     Pie-grièche à tête rousse Lanius senator dans le Grand Est : état récent 

     des populations et actions de préservation

 

J.-J. PFEFFER - Estimation des effectifs nicheurs du Pipit farlouse 

     Anthus pratensis dans les Hautes Vosges

 

V. MICHEL, J.-Y. MOITROT & Y. MULLER - Statut nicheur du Grèbe huppé Podiceps cristatus dans le Grand Est en 2019.

     Résultats de l’enquête « oiseau de l’année »

     

N. HARTER - La Chouette de Tengmalm Aegolius funereus dans les Ardennes

 

Il est possible de le commander au prix de 15 euros, port compris, auprès de Yves Muller, 32 rue des chalets, 57230 Eguelshardt (chèque à l’ordre de LPO – Ciconia)... Ou de s’abonner à la revue au prix de 20 euros pour 3 fascicules annuels.

Bien cordialement

Yves Muller

posté par Julien Rougé
 
jeudi 16 juillet 2020
Mammifères
Mission hérisson, c’est parti !

En 2020, le Hérisson d'Europe est à l'honneur. À cette occasion, la LPO, relayée par ses partenaires associatifs, lance un nouvel observatoire national : la Mission hérisson.

Cette enquête participative a pour objectif de déterminer la tendance de la population, indicateur qui nous manque actuellement cruellement.

Pour y participer, il suffit de se doter d’un tunnel à empreintes, de le poser 5 nuits dans le site de son choix, de l'appâter avec quelques croquettes, d'enduire les tampons d'encre naturelle et de disposer deux feuilles de papier à chaque entrée du tunnel. Facile !

À partir de là, tout petit gourmand ou tout petit curieux laissera la trace de son passage. Chaque matin, vous pourrez jouer les inspecteurs et déterminer quelles espèces ont emprunté votre tunnel durant la nuit. En cas de doute, la communauté des experts de la mission vous aidera dans vos déterminations.

Pour transmettre vos résultats, pas besoin de saisie compliquée. Il suffit de faire un cliché des pages d'empreintes et de les poster sur le site dédié, développé en partenariat avec Mosaic, centre de compétence du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'Université de la Sorbonne.

Si vous acceptez la Mission Hérisson, rendez-vous sur https://missionherisson.org

posté par Julien Rougé
 
mercredi 15 juillet 2020
Oiseaux
2021 : lancement du prochain Atlas des Oiseaux de France !

Depuis la parution de l’Atlas des Oiseaux de France métropolitaine en 2015 (données de 2005-2012), l'avifaune a sensiblement évolué. A titre d'exemple, la Pie-grièche à poitrine rose ne semble plus être nicheuse en France. A l'inverse, l'Ibis falcinelle fait preuve d'un fort dynamisme au-delà de son bastion méditerranéen. Il semble donc important d’actualiser aujourd’hui nos connaissances.

Sous l’égide d’un Comité scientifique animé par la LPO et regroupant associatifs et chercheurs, émerge le projet d’un nouvel Atlas des Oiseaux de France. Il couvrira la période 2021-2024. Ses principaux objectifs sont de cartographier la répartition des différentes espèces d’oiseaux à l’échelle nationale, en période de nidification et d'hivernage, mais également d'améliorer l’estimation des tailles de populations. Cette information fait actuellement défaut pour près de 60% des espèces de l'avifaune nicheuse.

A l'occasion de cet ambitieux projet, dont les départements et territoires d’outre-mer font partie intégrante, l’ensemble des contributeurs de Faune-France seront mis à contribution par l’intermédiaire de leurs observations quotidiennes. Les données collectées sous forme de listes complètes, plus riches d'information, seront largement privilégiées dans les analyses envisagées.

Courant de l’automne, la méthode de prospection sera présentée, notamment par le biais de vidéos. Dans l'attente, un premier document décrit sommairement ce nouveau projet d'Atlas des oiseaux de France.

Légende de l'image : depuis l'Atlas de 2012, la répartition de nombreuses espèces a sensiblement évolué. C'est le cas de celle de la Spatule blanche. Le nouvel Atlas des oiseaux de France permettra de dresser un nouvel état des lieux. © Philippe Jourde

posté par Julien Rougé
 
vendredi 19 juin 2020
Hyménoptères
Atlas des bourdons en Grand-Est - besoin d'aide !

Dans le cadre du Plan Régional d'Actions Grand-Est Terre de pollinisateurs porté par la Société Lorraine d'Entomologie, et animé par Anne Vallet, nous vous proposons de participer à l'Atlas des bourdons du Grand-Est !

Sans protocole contraignant (voir document joint), votre participation sera la moins chronophage possible et pourra se faire lors de vos activités de terrain !

Afin de commencer à combler ces lacunes, un inventaire des bourdons à l'échelle régionale Grand-Est a été initié. Vu que peu de données existent, n'importe quel secteur prospecté apportera beaucoup d'informations !

Nul besoin de connaissances particulières, il suffit de collecter des spécimens de ces abeilles trapues et velues et nous les faire parvenir pour que l'on puisse les faire identifier par des spécialistes (cf. document joint). L'identification délicate des bourdons nécessite l'observation de critères à la loupe binoculaire.

Pour toute question, contactez Anne Vallet (avallet2@orange.fr) ou Arnaud Lestage (arnaud.lestage@yahoo.fr).

Merci par avance pour vos contributions.

Document à télécharger :  Conseils pour la récolte
posté par Julien Rougé
 
vendredi 19 juin 2020
Atlas de Biodiversité Communale sur le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient

Depuis début mars 2020, et ce durant trois ans (2020-2022), le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient s’est engagé dans la réalisation d’un Atlas de Biodiversité Communale (ABC) tout en impliquant les partenaires associatifs du collectif Faune-Champagne-Ardenne. Ce projet est financé par l’Office Français de la Biodiversité.

Les objectifs de l’ABC sont les suivants : développer, créer, partager la connaissance sur la biodiversité des communes, adapter sa diffusion afin qu’elle soit accessible à tous, mobiliser les élus, les habitants et les scolaires (sciences participatives) …

Le territoire ciblé correspond aux 22 communes faisant partie du Parc et de la Communauté de communes des Lacs de Champagne (partenaire du projet), au nord-est du Parc (dans le Briennois).

Pour découvrir le projet, vous pouvez consulter :

Habitants du Parc, vous pouvez devenir acteurs du projet ! Aidez-nous à mettre en place des actions répondant à vos attentes en répondant à ce questionnaire :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSceIDJNXBFB6Wvsn5i1c5EttSGJ0zQXl0MfpUHqr5y09nyK4A/viewform?usp=pp_url

Merci !

Les 22 communes du projet : Blaincourt-sur-Aube, Brienne-la-Vieille, Brienne-le-Château, Dienville, Épagne, Hampigny, Juvanzé, Lassicourt, Lesmont, Maizières-lès-Brienne, Mathaux, Molins-sur-Aube, Pel-et-Der , Perthes-lès-Brienne, Précy-Notre-Dame, Précy-Saint-Martin, Radonvilliers, Rosnay l'Hôpital, Saint-Christophe-Dodinicourt, Saint-Léger-sous-Brienne, Unienville, Vallentigny.

posté par Julien Rougé
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 343

Ligue pour la Protection des Oiseaux Champagne-Ardenne - Der Nature - Ferme des Grands Parts - 51290 OUTINES
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021